« On n’est pas à l’abri » : le Pr Rémi Salomon appelle à la prudence

À l’aube d’une nouvelle étape du déconfinement, le Pr. Rémi Salomon s’inquiète d’un total relâchement. Invité sur BFMTV, ce jeudi 13 mai, il a appelé à la prudence.

Ce mercredi 19 mai, le déconfinement progressif continue. L’heure est à la réouverture des terrasses, des lieux culturels et de tous les commerces. Si certains sont très optimistes, à l’image du Premier ministre Jean Castex, ils sont nombreux néanmoins à appréhender cette nouvelle étape du déconfinement. Pascal Praud s’est ainsi montré très pessimiste sur le sujet dans L’Heure des Pros, quand le réalisateur Albert Dupontel s’est dit pour sa part “content mais prudent”, dans C à vous. Cette fois-ci, c’est au tour du professeur Rémi Salomon de prendre la parole et appeler à la prudence, sur BFMTV.

“On rentre dans une période d’incertitudes, de risques. On a une période de 3 / 4 mois difficile à passer”, a-t-il déclaré, ce jeudi 13 mai. Il tient notamment à relativiser la liberté qu’apportent désormais les vaccins puisque seulement “28% des Français ont reçu une dose, et 13% les deux doses”. “On n’est pas à l’abri” d’une reprise épidémique”, a rappelé le Pr Rémi Salomon. Pédiatre et président de la commission médicale de l’AP-HP, il estime qu’un été sans quatrième vague est possible à condition d’être “raisonnables”.

“En attendant on a des dangers”

“C’est de cette vaccination que l’on pourra avoir l’assurance que l’avenir proche est plus serein. En attendant on a des dangers”, a-t-il ajouté. Selon lui, la réouverture de tous ces lieux accueillant du public peut entraîner une relance de l’épidémie. Il évoque également les possibles nouveaux variants, présentant eux aussi une menace. Même si aujourd’hui le nombre de malades hospitalisés en France est passé sous la barre des 25 000, le Pr Rémi Salomon préfère rester sur ses gardes, d’autant plus en raison de ce week-end de l’Ascension.

Crédits photos : Capture d’écran / BFMTV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet