"On peut en parler entre nous" : cette surprenante question de Michel Drucker sur ses parties intimes, au personnel soignant

Remis sur pied après une opération qui a failli virer au drame, Michel Drucker est allé rendre visite au personnel soignant qui s’était occupé de lui durant son hospitalisation. Durant son passage à l’hôpital Georges-Pompidou de Paris, l’animateur a eu la réponse à une question intime qu’il se posait…

Huit mois après son opération du cœur qui a engendré de nombreuses complications, Michel Drucker a repris les chemins des plateaux télé. En forme, l’animateur prépare déjà la prochaine saison de son émission culte “Vivement dimanche” et a fait part des surprenantes nouveautés qui prendront effet au mois de septembre, pour le plus grand dam de ses fans les plus fidèles.

L’animateur de 78 ans qui a échappé à une amputation, s’est rendu ce mercredi 2 juin 2021, à l’hôpital Georges-Pompidou de Paris où il a séjourné, afin de remercier le personnel soignant qui avait pris soin de lui. Ces derniers ont en effet eu droit à la visite de Michel Drucker, venu les bras remplis de petits cadeaux à savoir champagne, mignardises, mais aussi quelques copies dédicacées de son livre “Ca ira mieux demain”, dans lequel il raconte en détail son séjour à l’hôpital et sa longue convalescence.

Galerie: PHOTOS – Monica Bellucci, Michelle Obama, Sophie Davant… La ménopause, elles en ont parlé sans tabou (Gala)

“On ne peut pas imaginer que je reviens de là. J’y ai tellement souffert”, a lancé l’animateur selon des propos rapportés par nos confrères de “Le Parisien/Aujourd’hui en France” qui étaient présents lors de cette visite. En échangeant avec les infirmières et les aides-soignantes, Michel Drucker n’a pas manqué d’évoquer l’une des anecdotes présentes dans son livre. Dans son ouvrage, l’animateur se demande en effet si les “aides-soignantes commentaient ses parties intimes en privé”. Ce à quoi l’une d’entre elles a osé répondre mercredi :”On peut en parler entre nous, mais ça reste professionnel”.

Durant son passage dans TPMP le 28 mai dernier, le mari de Dany avait expliqué que malgré son pseudo, certaines infirmières l’avaient rapidement reconnu  : “Les infirmières n’étaient pas tout à fait dupes parce que quand j’allais au scanner pour la énième fois, je vois bien que certaines se disaient que Mr Diocar ressemblait à quelqu’un qu’on voit le dimanche après-midi” avait-il lancé à Cyril Hanouna avant d’ajouter : “Jusqu’au jour où après avoir perdu onze kilos, j’ai entendu une infirmière dire à l’autre, ‘Germaine, ça grossit la télé hein’… alors que j’avais perdu onze kilos. Et là elle savait qui j’étais”.

Aliénor de la Fontaine

Source: Lire L’Article Complet