« On va se calmer un peu ! » : les esprits s’échauffent sur BFMTV

Invité sur le plateau de BFMTV ce lundi 26 avril, Julien Borowczyk, député LREM, a vu ses propos formellement démentis en direct par Philippe Corbé, un journaliste de la chaîne. Un fact-checking express qui a provoqué une ambiance des plus électriques…

Il est resté sans voix. Ce lundi 26 avril, Julien Borowczyk, député LREM, évoquait la campagne de vaccination française sur le plateau de BFMTV. Etablissant un parallèle avec nos voisins britanniques, le médecin de formation a tenté de minimiser le retard de la France et évoqué “le gros enjeu de Boris Johnson, de la deuxième dose”. Présent face à lui en plateau, le journaliste Philippe Corbé a tenu à souligner que les anglais “vaccinent beaucoup plus vite que nous, pour les deuxièmes doses”.

Enfin pour l’instant, on est encore loin du chiffre, parce qu’ils sont derrière nous en terme de nombre de personnes vaccinées en deux dosesa tenu à préciser Julien Borowczyk, très sûr de lui. Non, ils sont bien devant nous” a rétorqué le journaliste de BFMTV. En direct, le député n’en démord pas : “Non, non. L’Angleterre est derrière nous en deux doses. Je peux vous l’assurer, vous pouvez regarder les chiffresa-t-il déclaré à l’antenne sans se démonter. Ce que Philippe Corbé s’est empressé de faire. Quelques minutes plus tard, il a dévoilé les chiffres en sa possession au député ainsi qu’aux téléspectateurs. “On est à un peu plus de 14 millions de premières doses en France, 5,5 millions de deuxièmes doses. Je viens de chercher les chiffres au Royaume-Uni qui ont été mis à jour il a exactement 1h26 : 33 752 000 premières doses, 12 897 000 secondes dosesa déclaré le journaliste, “ce sont les chiffres officiels.” Une mise au point qui a embarrassé le député de la Loire. “Ce ne sont pas les chiffres que j’avais, mais bon…” a-t-il murmuré.

“Vous êtes d’une élégance rare…”

Ambiance tendue sur le plateau. Le journaliste mécontent d’avoir vu ses chiffres contestés par l’homme politique a quelque peu haussé le ton. “Calmez-vous, quand même. On va se calmer, un petit peu”, a lâché le député, “vous êtes d’une élégance rare…” Philippe Corbé, qui a conservé la parole avec difficulté, a fait l’analyse de la campagne de vaccination française. “Il y a trois semaines, nous étions effectivement au même niveau pour les deuxièmes doses. En trois semaines, nous avons pris un retard non seulement sur les premières doses, mais sur les secondes doses. C’est un fait” a conclu avec aplomb le journaliste.

Crédits photos : Capture BFM TV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet