Ophélie Winter en difficulté : Si elle refuse "toutes mains tendues", Michel Polnareff persiste et lance un appel au secours !

De nombreuses personnalités se mobilisent pour Ophélie Winter, à commencer par Michel Polnareff ! Ce dernier souhaiterait la retrouver…

Lundi 30 septembre sur le plateau de Touche Pas À Mon Poste, Cyril Hanouna et son équipe ont donné des nouvelles d’Ophélie Winter. Selon leurs informations, “la star déchue serait en grand danger, menacée de mort par un ex compagnon.” D’ailleurs si “plusieurs proches et personnalités, à l’image du chanteur Michel Polnareff, touché par la détresse d’Ophélie Winter”, lui ont proposé leur aide, cette dernière a préféré décliner.

Ca a été le cas de la chanteuse Lââm :”Elle peut m’appeler quand elle veut”, a-t-elle écrit sur son compte Twitter. De son coté, l’interprète de Love Me, Please Love Me a posté un message sur sa page Facebook. Il a posté une capture de ses propos et publié dans sa story Instagram avec un “Love you” en prime.

“Je suis halluciné par la méchanceté qui règne sur ce site”, a-t-il commencé. “Je suis bien sûr concerné par le malheur de tous ceux en difficulté. Il se trouve qu’Ophélie Winter est une proche amie à moi et je suis très préoccupé par sa situation. AU LIEU DE ME REPROCHER DE NE RIEN FAIRE. ELLE POUVEZ-ME DIRE OÙ ELLE EST ? “

“Ophélie ne voudrait de l’aide de personne et refuserait toutes les mains tendues”, était-il indiqué dans l’émission diffusée sur C8.

Et il y a quelques jours, nos confrères du magazine Voici ont dévoilé des photos de la comédienne, chanteuse et animatrice. Sur les clichés, la star apparaît très usée… Contactée par téléphone dans TPMP le 23 septembre dernier, elle avait indiquée : “Je ne travaille pas, donc je ne gagne pas d’argent. Je ne suis pas au top, je m’ennuie. Je n’habite nulle part. Je suis en train de me poser des questions. Mais tant que j’ai deux bras et deux jambes, je ne me permets pas de me plaindre”, avait-elle dit avant d’ajouter : “C’est pas l’éclate, mais tout est de ma faute. Quand on se fait arnaquer ou quoi que ce soit, le seul dénominateur commun, c’est toi. Maintenant, je suis libre. Je n’ai rien. Je découvre un nouvel état de légèreté. Mais ça me serait arrivé il y a vingt ans, je me serais suicidée. Je me serais pendue avec mon string.”

 

À voir également : Exclu Public – Ophélie Winter : “des policiers sont venus la chercher” sur le plateau de TPMP

jb.

Source: Lire L’Article Complet