Partitions indomptables, fous rires et ratés : Adele dévoile le bêtisier de son clip "Easy On Me"

Le clip tant attendu d’Easy On Me, le nouveau titre d’Adele, est sorti le 15 octobre. La chanteuse en a profité pour dévoiler le jeudi 4 novembre sur son compte Instagram, une vidéo des coulisses de la réalisation de ce dernier. Qui n’a pas été de tout repos.

Partitions dans les yeux, cassette audio réfractaire… Adele a dû lutter contre les éléments, et certains objets, lors du tournage de son dernier clip. C’est en dévoilant ce titre, Easy On Me, le 15 octobre, que la diva britannique a signé son grand retour après six ans d’absence. Comme en 2015 pour son titre Hello, la chanteuse de 33 ans a été dirigée par le canadien Xavier Dolan derrière la caméra. Si le clip a déja cumulé 139 millions de visionnages, les fans ont eu droit à un bonus quand la chanteuse Adele a partagé une courte vidéo sur son compte Instagram, le jeudi 4 novembre avec pour légende : «Tout n’est que fumée et miroirs ! Voici le bêtisier de la vidéo Easy On Me». Où l’on découvre un making-of assez drôle, qui dévoile l’envers du décor du clip Easy on me, sur le tournage duquel la diva a fait preuve de beaucoup de patience, et vécu un bon nombre de fous rires.

https://instagram.com/p/CV2zoYhAkhh

« Do it again »

Au cours de la vidéo, on peut apercevoir les quelques petits problèmes rencontrés sur le plateau. Premièrement, une cassette ne semblant pas vouloir rentrer dans l’autoradio prévu à cet effet : Adele recommence à l’insérer encore et encore, amusée, ses ongles longs ne l’aidant pas.

Autre scène mémorable : lorsqu’Adele se munit de sa valise pour quitter une maison, son manteau fait lui aussi des siennes en ne se positionnant pas comme prévu. Recommençant la prise plusieurs fois, on peut d’ailleurs entendre l’artiste s’agacer contre le vêtement et quelqu’un, peut-être Xavier Dolan, lui lancer «Do it again» («Refais-le», en français).

En vidéo, « Easy on me », le nouveau clip d’Adele

La séquence dans la pièce aux murs rouges patinés reste la plus drôle. Mûes par un ventilateur, des partitions atterrissent où bon leur semblent autour de la chanteuse mais surtout sur son visage, ce qui a déclenché un fou rire chez l’artiste et les personnes se trouvant sur le tournage.

À écouter : le podcast de la rédaction

Bref, un making-of où l’on découvre l’interprète de Rolling in the deep hilare, malgré la répétition incessante des mêmes gestes, et les aléas du tournage. Et où l’on apprend qu’il n’est pas toujours easy de réaliser un clip vidéo.

Source: Lire L’Article Complet