“Pas dans son tempérament” : pourquoi Elisabeth Borne ne compte pas démissionner

Depuis les résultats du second tour des élections législatives, Elisabeth Borne s’est attirée les foudres de bon nombre d’opposants. Pour autant, selon des sources qui se sont confiées au Parisien, la Première ministre n’a pas l’intention de démissionner de son poste pour l’instant.

A propos de


  1. Elisabeth Borne

Elisabeth Borne ne fait pas l’unanimité ? Qu’importe. Si elle a fait l’objet de nombreuses critiques depuis qu’elle a succédé à Jean Castex à Matignon, l’intéressée, qui a été réélue députée dans la 6ème circonscription du Calvados lors des législatives, n’a pas dit son dernier mot. Elle n’a en tout cas pas l’intention de donner raison à ceux qui, dans les rangs du Rassemblement National par exemple, la disent « affaiblie. » Ni à Clémentine Autain, qui a estimé qu’elle était « en grande difficulté pour rester. » Malgré les difficultés qui s’annoncent pour la majorité présidentielle à l’Assemblée Nationale, Elisabeth Borne n’a pas prévu de démissionner pour l’instant. « Ce n’est pas dans son tempérament, elle ne recule pas dès le premier obstacle. Et elle est bien décidée à présenter rapidement les textes sur le pouvoir d’achat, la crise sanitaire et le projet de loi de finance rectificative« , a indiqué son entourage auprès du Parisien.

Ainsi, dans la soirée du second tour des législatives ce dimanche 19 juin, la Première ministre est retournée au travail. Après avoir peaufiné ses éléments de langage avec Emmanuel Macron et sa garde rapprochée depuis l’Élysée, elle est retournée à Matignon où elle aurait « passer des appels jusqu’à tard dans la nuit« , ont indiqué nos confrères. « Elle a essayé d’identifier les élus constructifs, de droite comme de gauche, qui pourraient potentiellement travailler avec nous« , a précisé son entourage. Toujours d’après Le Parisien, Elisabeth Borne aurait déjà en tête plusieurs membres des Républicains, qu’elle estime « potentiellement compatibles« , à l’image de Philippe Juvin, Nicolas Forissier ou Jean-Louis Thiériot.

>> PHOTOS – Elisabeth Borne : l’évolution physique de la Première ministre en images

Emmanuel Macron lui a réitéré sa confiance

Dans la tourmente, Elisabeth Borne a pu s’appuyer sur le soutien – précieux – du chef de l’État. Ce lundi 20 juin, à l’Élysée, Emmanuel Macron lui a « réitéré les yeux dans les yeux qu’il lui faisait confiance pour continuer de diriger le gouvernement et mener les réformes« , a rapporté Le Parisien. Et un membre de la majorité de souligner : « De toute façon, la sortir maintenant ne servirait à rien. C’est sa dernière cartouche avant celle de la dissolution de l’Assemblée. Donc il ne va pas la griller tout de suite… en tout cas pas dans les tout prochains mois. » Pour l’heure, Emmanuel Macron a confié une mission à Elisabeth Borne : « tenter de construire une majorité qui passerait par des alliances au cas par cas« , a indiqué Agathe Lambret, journaliste politique à BFMTV, ce lundi 20 juin. De son côté, le président de la République va « prendre son temps pour remanier » et « attendre que les choses se finalisent », a assuré un ténor de la majorité. Et ce dernier d’ajouter : « Il va surtout utiliser Borne jusqu’au bout, quitte à la carboniser. » Affaire à suivre…

Crédits photos : Eliot Blondet / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet