Pascal Sevran : pourquoi l’animateur culte ne supportait pas Vanessa Paradis

Ce samedi 11 juin dans 30 ans d’émissions cultes sur TF1, Arthur est revenu sur l’animosité éprouvée par Pascal Sevran à l’égard de Vanessa Paradis. Un rejet que la chanteuse lui a bien rendu.

Elle est sans doute l’enfant-star la plus célèbre de France. Vanessa Paradis a débuté sa carrière à 14 ans, avec son tube "Joe le taxi" sorti en 1987. Fille d’un peintre et d’une actrice, la jeune fille est alors propulsée sous le feu des projecteurs, pour le meilleur comme pour le pire. Au cours de 30 ans d’émissions cultes, un programme diffusé sur TF1 samedi 11 juin, Arthur est revenu sur ses années d’animation, notamment à la tête de La fureur, une émission de karaoké qu’il a présenté de 1995 à 2000 avec Pascal Sevran. Disparu en 2008, celui qui a animé nombre de programmes cultes du PAF n’était selon Arthur pas tendre avec la jeune chanteuse : "Il avait deux exigences : il fallait qu’il ait toujours du rosé au frais et qu’on ne parle jamais de Vanessa Paradis.", a-t-il confié ce 11 juin.

Une anectode qui n’a rien de surprenant, puisque Pascal Sevran n’a jamais caché son animosité envers l’ex-femme de Johnny Depp. Ce dernier avait interpellé l’artiste sur le plateau d’une émission présentée par Michel Denisot, en 1987. L’ex-auteur de Dalida avait alors adressé une pique acerbe à celle dont n’appréciait pas la musique : "Quand je vous entends chanter, enfin, plutôt quand votre voix arrive jusqu’à mon oreille, j’ai quelques inquiétudes concernant votre avenir. Et je me demande si vous avez réfléchi sérieusement au métier que vous allez pouvoir exercer quand vous aurez quitté l’école…", avait-il lancé à Vanessa Paradis. Face à cette critique, l’adolescente n’avait pas hésité à renvoyer la balle à son interlocuteur : "Je ne sais pas quoi lui répondre, moi, à Pascal Navrant…", avait-elle répondu. Cette dernière avait notamment été défendue par Michel Berger, qui lui a prédit "une grande carrière".

Vanessa Paradis harcelée : "On m’a traitée de tous les noms"

Si elle n’a jamais manqué de répartie, Vanessa Paradis a vécu des moments difficiles à ses débuts. Celle qui a fait sa première télé à 7 ans, dans L’Ecole des fans, a révélé en 2018 avoir été victime de harcèlement scolaire. Un déchaînement de violences qui l’auraient poussée à ne pas poursuivre ses études : "[…] je prenais le RER pour aller à l’école, c’était des moqueries, des insultes, des injures, des tags sur la maison, on m’a traitée de tous les noms", a-t-elle raconté au Monde qui lui consacrait un portrait. Des propos corroborrés par le témoignage de la chanteuse Elsa. Révélée à la même époque et dans le même registre que la mère de Lily-Rose, celle qui était présentée comme sa rivale est devenue son amie. En 2015, l’interprète de T’en va pas confiait au magazine Doolittle : "Elle vivait dans un climat très agressif et traumatisant. Ce qu’elle a vécu à 14 ans, je ne le souhaite à personne. Elle se faisait insulter par tout le monde. Elle sortait de scène en pleurant, c’était atroce.", s’est-elle souvenu. Un passé désormais derrière l’interprète de 49 ans, qui a depuis fait ses preuves au cinéma comme sur scène.

Source: Lire L’Article Complet