Pass sanitaire : ce délai accordé aux adolescents de plus de 12 ans

Invité sur le plateau du JT de 20 heures de France 2 le mardi 13 juillet 2021, Olivier Véran a apporté quelques précisions sur le pass sanitaire pour les adolescents âgés de 12 à 17 ans et sur le délai qui leur a finalement été accordé.

  • Olivier Véran

Les annonces d’Emmanuel Macron durant son allocution télévisée du lundi 12 juillet 2021 ont eu des conséquences immédiates sur le rapport des Français à la vaccination contre la Covid-19. En effet, en confirmant que la vaccination allait désormais être obligatoire pour le personnel soignant, que les tests PCR ne seraient plus gratuits à l’automne et qu’un pass sanitaire étendu allait être mis en place, le chef de l’État a frappé un grand coup. Le pass sanitaire sera donc appliqué dès le 21 juillet 2021, date à laquelle les Français en auront besoin pour se rendre dans un lieu accueillant plus de 50 personnes, comme par exemple les cinémas, les salles de concert ou encore les théâtres. Dès le début du mois d’août, ce seront les bars, les restaurants, les hôpitaux ou encore les TGV qui répondront à cette nouvelle règle, qui imposera donc aux Français de prouver leur immunité à la Covid-19, leur vaccination complète ou bien de montrer un test PCR négatif de moins de 48 heures. Si ces restrictions devaient, comme l’avait annoncé Emmanuel Macron, être imposées à tout Français de plus de 12 ans, les règles ont un peu changé comme l’a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran le mardi 13 juillet 2021 sur le plateau du JT de 20 heures de France 2.

Les salariés des établissements qui reçoivent du public ont aussi droit à une dérogation

Le locataire de l’avenue Duquesne a ainsi annoncé qu’un délai serait accordé aux 12-17 ans, pour qui la vaccination n’est ouverte que depuis le 15 juin 2021. “Pour eux le pass sanitaire s’appliquera dans tous les endroits où il s’applique, à compter du 30 août”, a-t-il précisé, encourageant les jeunes concernés à “toujours conserver le port du masque là où ce sera nécessaire”. Cette décision, prise pour “ne pas gâcher les vacances des familles”, s’accompagne d’une autre dérogation, concernant cette fois “les salariés des établissements qui reçoivent du public” qui “devront avoir reçu leur première dose de vaccination au plus tard le 1er août, sans quoi à compter du 30 août ça sera un test tous les deux jours s’ils veulent continuer à travailler”.

Source: Lire L’Article Complet