Patrick Puydebat : ce gros problème de santé qui l’a poussé à devenir acteur

Patrick Puydebat, qui interprète Nicolas dans Hélène et les Garçons et les Mystères de l’amour, a raconté la terrible épreuve qui a bouleversé sa vie. Une opération de la colonne vertébrale l’a en effet conduit tout droit vers le Cours Florent…

Patrick Puydebat

Il a donné une dimension de leader au personnage de l’inoubliable Nicolas dans Hélène et les garçons puis dans toutes ses sitcoms dérivées. Un rôle qui lui a permis de rencontrer le succès du public mais qui lui a également barré la route d’autres fictions. Il aura fallu toute l’audace de Jean-Pascal Zadi, réalisateur de la série Carrément craignos, pour le sortir de cette case du compagnon d’Hélène Rollès dans laquelle il est enfermé depuis une trentaine d’années. “Pour moi, tu fais partie du patrimoine français. Tout le monde te connait, ce que t’as fait est un classique. C’est quelque chose que tu as fait et que, en tout cas, j’ai aimé”, avait confié le César du meilleur espoir masculin sur le plateau de C à vous, séduit par les “problèmes psychologiques” de son acteur. Et pourtant, ce sont d’autres soucis, de santé cette fois, qui ont mené cet adolescent nonchalant et sa crinière blonde sur le chemin de la comédie.

“J’ai préféré aller glander au Cours Florent”

Dans un livre hommage à ce feuilleton (Hors Séries Rencontre avec une génération d’icônes), Patrick Puydebat s’est laissé aller à des confidences sur son enfance, et cette “opération de la colonne vertébrale qui a bouleversé [s]a vie tant physiquement que moralement”. Suite à cet acte de chirurgie – “On m’a redressé et vissé toute la colonne avec des barres en métal que je porte toujours aujourd’hui-“, le jeune rebelle a dû renoncer à ses études, faute de pouvoir rester assis. Il s’est alors dirigé vers l’audiovisuel via une grande école parisienne. Une cause perdue pour le héros des Mystères de l’amour qui raconte la suite croquignolesque dans le livre : “Je n’y ai jamais foutu un pied ! En parallèle, ma mère s’était dit que vu mon tempérament une école de théâtre pourrait m’intéresser. A choisir entre les deux, j’ai préféré aller glander au Cours Florent. Bien lui en a fait !

Source: Lire L’Article Complet