Patrick Sébastien : son avis très tranché sur la présence des femmes à la télévision

Dans un entretien accordé à Télé Star.fr, Patrick Sébastien, qui fait actuellement son retour à l’écran sur C8, s’est confié sans tabou sur sa vision de la télévision moderne.

Patrick Sébastien

Depuis le 19 avril dernier, Patrick Sébastien fait actuellement son retour derrière les écrans en présentant Samedi Sébastien, une série d’émissions hebdomadaires, sorte de best-of de ses émissions phares : Le plus grand cabaret du monde et Les années bonheur. À cette occasion il a notamment accordé un entretien au siteTélé Star dans lequel il aborde plusieurs sujets épineux. Il y partage son point de vue sur la télévision moderne et s’est révélé être assez pessimiste sur l’avenir du métier d’animateur. “Je trouve que ce mot ne signifie plus rien aujourd’hui. Il suffit d’avoir une oreillette et un prompteur pour être animateur. Or, les vrais animateurs, il y en a très peu, à part des gens comme Nagui, Reichmann ou Hanouna”, a-t-il déclaré.

Il aborde également la question de la représentation des femmes à l’écran. “Sur le service public, mieux vaut être une femme… C’est pour ça que je ne suis pas pour la parité systématique. Je suis pour qu’on juge sur le professionnalisme. Françoise Giroud disait : ‘La femme sera l’égale de l’homme le jour où l’on désignera une femme incompétente.’ Je pense que ce jour est arrivé…”, a-t-il lâché. Dans la foulée, l’animateur de 67 ans a également été interrogé sur le geste de Corinne Masiero aux César. Là encore, il a livré son avis sans langue de bois. “À vrai dire, je m’en fous complètement. Ça ne m’a pas choqué. Mais si Bigard ou moi en avions fait le millième, je ne vous raconte pas à quel point nous nous serions fait allumer…”, a-t-il estimé.

“Cette télé n’est pas faite pour moi”

Enfin, Patrick Sébastien a aussi donné son point de vue sur la télévision actuelle. Il pointe du doigt notamment un certain “entre-soi”, à l’image des “Victoires de la musique et des César”. “Dans la télé d’aujourd’hui, on est loin du partage qu’on trouvait, par exemple, dans Les Années bonheur car il y a des personnes en haut qui ont décidé que ça ne devait plus exister, que le cœur de la France n’y avait pas droit de cité”, a-t-il souligné, avant d’ajouter : “Cette télé n’est pas faite pour moi et je ne suis pas fait pour elle… Ça ne m’empêche pas d’avoir beaucoup de choses sur le feu”. L’animateur sera bientôt sur scène avec la tournée du Plus grand cabaret.

Source: Lire L’Article Complet