Philippe Corbé (BFMTV) : cette précaution prise avant son mariage avec Javier Miguel Céspedes

Marié depuis juin 2019 à Javier Miguel Céspedes, Philippe Corbé a révélé sur Twitter ce vendredi 24 juin qu’il avait fait attention à un détail très important avant de s’unir à sa moitié à Marfa, au Texas.

Ce vendredi 24 juin, la très conservatrice Cour Suprême des États-Unis a enterré l’arrêt qui garantissait le droit à l’avortement des Américaines, permettant ainsi à plusieurs États tels que le Texas d’interdire dans la foulée les interruptions volontaires de grossesse. « Après la suppression de la protection constitutionnelle du droit à l’avortement, les conservateurs visent à faire de même avec celles du droit à la contraception, aux relations homosexuelles et au mariage homosexuel », a indiqué ce même vendredi sur Twitter Gérard Araud, ancien ambassadeur de France aux États-Unis. « Et c’est pour cela que, avant mon mariage prévu au Texas, je me suis marié civilement dans l’État de New York, au cas où un jour la Cour Suprême reviendrait sur le droit au mariage de tous les couples, et que le Texas en profite pour le remettre en cause », a tweeté en guise de réponse Philippe Corbé, figure de BFMTV.

Ce n’est pas la première fois que le couple de Philippe Corbé se trouve menacé par la société américaine. Le journaliste avait été victime d’une violente agression homophobe en juillet 2020, justement dans les rues de New York, où il a choisi d’acter son mariage en priorité, selon ce qu’il avait lui-même dénoncé sur Twitter. Il dînait avec son mari à la terrasse d’un restaurant, quand, vers 22 h 25, un individu s’en est pris à eux : « Cet homme nous a attaqués et m’a frappé deux fois alors que j’essayais de protéger mon mari. Je viens de sortir des urgences », avait-il écrit dans un post qu’il avait ensuite supprimé. Le quadragénaire s’en était tiré avec quelques blessures « superficielles » : « Un peu de sang, un œil au beurre noir, une grosse bosse ne vont pas me faire changer d’avis : New York reste la meilleure ville du monde », avait-il relativisé.

Et c’est pour cela que, avant mon mariage prévu au Texas, je me suis marié civilement dans l’état de New York, au cas où un jour la Cour Supreme reviendrait sur le droit au mariage de tous les couples, et que le Texas en profite pour le remettre en cause. https://t.co/TmpWDffxzp

Pour rappel, Philippe Corbé et Javier Miguel Céspedes se sont rencontrés dans un bar gay de Manhattan en février 2017. À l’époque, le journaliste était correspondant pour RTL à New York. Il couvrait plus particulièrement les actualités liées à Donald Trump pour la radio. Tombé sous le charme du réfugié cubain-américain, le créateur du podcast Une Lettre d’Amérique l’a épousé le 1er juin 2019 à l’église épiscopalienne Saint Paul à Marfa, au Texas. Ils vivent depuis leur histoire à l’abri des regards.

>> PHOTOS – Léa Salamé, Pascal Praud, Anne-Sophie Lapix… découvrez les journalistes quand ils étaient plus jeunes

Le mari de Philippe Corbé intrigué par la politique française

S’il est particulièrement discret au sujet de sa vie privée, le remplaçant d’Apolline de Malherbe avait toutefois fait quelques révélations exclusives à Gala au sujet de son mari en avril dernier. Philippe Corbé avait confié qu’il avait de très grosses journées à cette période, puisqu’il couvrait l’élection présidentielle en sa qualité de directeur du service politique de la chaîne de télévision. S’il avait peu de répit, le journaliste prenait quand même le temps d’expliquer le fonctionnement de la politique française à Javier Miguel Céspedes : « Comme il ne parle pas français couramment, il s’intéresse à l’actualité en France sans vraiment comprendre, avait-il expliqué. Donc du coup il a des questions comme ‘combien il y a de Trotskistes en France ?’, ou ‘explique-moi la différence entre untel et untel’. Je lui ai expliqué l’autre jour la différence entre Marine Le Pen et Marion Maréchal. »

Javier Miguel Céspedes semblait en effet s’intéresser de près au métier de son mari, qu’il ne manque d’ailleurs pas de regarder lorsqu’il passe sur BFMTV. « Il ne comprend pas tout mais il regarde les émissions politiques. Il avait beaucoup aimé en 2017 Jean Lassalle ! Parce qu’il avait trouvé que le côté spontané, naturel et très français était très réjouissant. Alors qu’on verrait jamais un candidat comme ça, atypique, membre du Parlement, candidat à la présidentielle, aux États-Unis », a révélé Philippe Corbé.

Crédits photos : Christophe Clovis / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet