PHOTO – Amel Bent revient sur les périodes difficiles de sa carrière : « J’ai vacillé »

Invitée au micro de RTL dans « On refait la télé » ce samedi 9 octobre, Amel Bent s’est confiée sur sa carrière. Comme bien d’autres artistes, la chanteuse de 36 ans a essuyé quelques défaites, mais n’en tire pas une mauvaise expérience.

L’échec fait partie du métier. En tant que chanteuse, Amel Bent a déjà rencontré quelques difficultés durant sa carrière. Éric Dussart s’est justement penché sur le sujet ce samedi 9 octobre dans l’émission On refait la télé sur RTL. Après avoir évoqué une période compliquée sur le marché du disque, le présentateur a salué la « force incroyable » d’Amel Bent, qui n’aurait jamais flanché. Réponse de l’intéressée : « Oh, si, j’ai vacillé. Au départ, quand j’ai signé émotionnellement et philosophiquement avec cette vie d’artiste, je savais qu’il allait y avoir des bas terribles. »

Pour la chanteuse de 36 ans, l’échec est presque inévitable. « Limite, tant que ce n’était pas arrivé, je ne vivais même pas bien le succès », a-t-elle ajouté. Avant d’ajouter : « Évidemment, ça a été le cas pour les plus grands artistes au monde de toute façon, donc on sait que ça va nous arriver. Si on ne le pense pas […], c’est qu’on manque terriblement d’humilité. »

" Je doute mais je suis une guerrière" #AmelBent revient sur ses difficultés ces dernières années. @OnRefaitLaTele @RTLFrance pic.twitter.com/ZyWLB0IBLn

Un septième album sorti le 1er octobre

Amel Bent assure d’ailleurs s’être déjà maintes fois remise en question. « Moi, je suis une grande douteuse, j’aurais pu m’appeler « Amel Bendoute » », a-t-elle ironisé, tout en précisant avoir conscience qu’elle a choisi « le métier le plus incertain de la Terre ». Toutefois, en dépit du doute, elle n’abandonne jamais et se revendique « guerrière ». Pour preuve, après les avis mitigés sur ses deux dernier albums, l’artiste fait son retour sur la scène musicale avec la sortie de Vivante, son septième projet, le 1eroctobre. Un opus dans lequel elle se confie et évoque par exemple ses troubles anxieux, calmés depuis qu’elle est devenue maman de deux filles, Sofia et Hana, nées en 2016 et en 2017, et a épousé Patrick Antonelli. Avoir une vie de famille et être « happée par (s)on quotidien » a donc été pour elle la recette du bonheur.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : VEEREN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet