PHOTO – Carla Bruni malade : elle s’affiche comme jamais

Sur Instagram, Carla Bruni a donné de ses nouvelles ce samedi 16 octobre. Malade, la mannequin n’a pas hésité à se montrer au naturel en plein combat contre les microbes.

Les variations de température et l’arrivée de l’automne ne réussissent pas à tout le monde. Ce n’est pas Carla Bruni qui dira le contraire. L’ancienne Première dame a partagé ce samedi 16 octobre sur Instagram une photo d’elle alitée pour faire comprendre aux internautes qu’elle est malade. Emmitouflée dans une couverture, habillée d’un bonnet et à quelques centimètres d’une boîte de mouchoirs, elle a assuré en légende qu’il ne s’agit pas du Covid-19 mais plutôt d’un gros rhume automnal, puis assure être fatiguée et porteuse de fièvre.

En voyant les clichés partagés par la compagne de Nicolas Sarkozy, les internautes n’ont pas hésité à lui apporter leur soutien dans les commentaires et à évoquer la bonne mine qu’elle garde toujours. « Même malade tu restes sublime, Carla », « Vous devriez être enrhumée plus de fois, ça vous rend belle », « Même malade elle pose en pro » ou encore « Malgré le rhume, la beauté reste ! », pouvait-on lire sur le réseau social.

https://www.instagram.com/p/CVFeiJaoY_f/

A post shared by Carla Bruni (@carlabruniofficial)

Un mannequin engagé

Cette baisse de santé survient alors que Carla Bruni a donné récemment de l’énergie pour soutenir son amie Carré Otis, qui fait partie des femmes ayant dénoncé les abus sexuels de Gérald Marie, l’ancien patron européen de l’agence de mannequins Élite. Dans les colonnes de Paris Match, l’ancienne Première dame est revenue sur le #MeToo dans le monde de la mode. Si elle n’a pas subi d’agressions, elle assure qu’elle « croit la parole de celles avec qui elle a parfois défilé ». Elle a par ailleurs déploré comment « les prédateurs, dans la mode comme ailleurs, développent des instincts pour repérer leurs victimes, les plus jeunes et les plus fragiles ». À la suite des accusations portées à l’encontre de Gérald Marie, d’autres mannequins emblématiques des années 1990 ont manifesté leur soutien envers les plaignantes. La tête forte de l’agence réfute quant à elle ces allégations et refuse de s’exprimer sur l’affaire.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : DPA/ABACA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet