Photos – Dudley Dursley : le cousin grincheux de Harry Potter a énormément maigri et dévoile comment !

Dans les colonnes de People magazine, l’acteur Harry Melling dévoile qu’il a perdu quelques kilos depuis la saga Harry Potter. Une transformation qui l’a beaucoup aidé.

Il a interprété l’infâme Dudley Dursley, le méchant cousin de Harry Potter dans cinq des sept films de la franchise tirés des livres de JK Rowling. Harry Melling qu’on a d’abord vu dans le premier volet “Harry Potter à l’école des sorciers”, a tiré sa révérence dans “Harry Potter et les Reliques de la Mort 1ère partie”. Depuis, il a eu droit à une nouvelle carrière. Et sa perte de quelques kilos n’y est pas étrangère.

“Un nouveau départ”

A l’instar de Daniel Radcliffe et d’Emma Watson, Harry Melling a décroché quelques rôles depuis la saga fantastique. Dans les colonnes de People magazine, celui qui a aujourd’hui 31 ans confie : “j’ai fait beaucoup de choses depuis l’école d’art dramatique, j’ai fait beaucoup de théâtre”. Des rôles dans “King Lear” sur les planches, ou dans “The Lost City of Z” au cinéma qu’il n’aurait sans doute pas décroché s’il n’avait pas maigri autant.

En effet, à propos de sa transformation physique, Harry Melling se félicite d’avoir réussi à faire oublier son rôle dans Harry Potter. De quoi convaincre les directeurs de casting qu’il peut tout faire. Il avoue ainsi : “Je pense que l’une des bénédictions de ce genre d’étape de ma vie a été le fait que je n’ai plus été reconnu dans la rue. J’ai eu l’occasion de faire partie de ces films, de cette saga, mais j’ai aussi senti que j’avais l’occasion de provoquer un nouveau départ”.

“C’est arrivé comme ça”

Cette impressionnante perte de poids, Harry Melling ne la doit pas à un régime en particulier… Il confie simplement qu’à partir de 18 ans, il a commencé à changer, et à se débarrasser du superflu : “Je pense que c’était quelque chose d’inconscient quand cela a commencé à se produire. J’ai fait une école d’art dramatique à dix-huit ans et c’est à ce moment-là que mon poids a commencé à changer. Je n’en ressentais pas forcément le besoin mais c’est arrivé comme ça”.

Résultat, il est aujourd’hui un beau jeune homme à la carrière prometteuse. Pour preuve, en 2021, on le verra à l’affiche de “The Tragedy of Macbeth” de Joel Coen.

Source: Lire L’Article Complet