Pierre Perret dans 7 à 8 : “On fait tous partie de la tribu des cons finis”

Interviewé dans Le portrait de la semaine de Sept à huit ce dimanche 8 octobre, Pierre Perret est revenu sur le confinement et les attentats qui ont frappé la France ces derniers mois.

Pierre Perret était le “Portrait de la semaine” de Sept à huit ce dimanche 8 novembre. Interviewé par Audrey Crespo-Mara dans sa maison de Seine-et-Marne, il s’est exprimé sans détour sur la crise que la France traverse. Concernant le reconfinement, sur lequel il a écrit une chanson en juin dernier, Cons finis, il s’étonne de voir les petits commerçants fermer leurs portes alors que les grandes surfaces restent ouvertes. Et fait ce jeu de mots : On fait tous partie de la tribu des ‘cons finis‘” et des “cons soumis.

Pierre Perret réagit également à l’assassinat de Samuel Paty et aux attentats qui ont frappé la France ces derniers mois. “Heureusement que certains ont eu le courage de Samuel Paty ou de Charlie Hebdo, qui se sont battus pour la liberté d’expression que je mets au-dessus de tout“, déclare-t-il.

“Les enseignants ont besoin de courage”

Instituteurs et professeurs ont droit à leurs mots d’encouragement du chanteur de 85 ans : “Je leur souhaite bon courage parce que je sais que ce n’est pas facile, et les enseignants ont besoin de beaucoup de courage et de détermination.

Interrogé sur la chanson qu’il aimerait voir les écoliers chanter, Pierre Perret, qui affirmait en avril que le coronavirus a été causé par “la planète [qui] a mis un gilet jaune“, pense à Ma France à moi, un titre qu’il a sorti en 2018. On peut l’entendre chanter ces paroles : “Ma France à moi qu’avant tout j’aime, c’est celle de la liberté d’expression. Les mots d’amour voire les blasphèmes, sont l’essentiel de ma respiration.

https://youtube.com/watch?v=zA2JjodD6IU%3Frel%3D0%26showinfo%3D1

Crédits photos : Capture d’écran TF1

Source: Lire L’Article Complet