Plus exalté que son frère, William, le prince Harry “voulait épouser presque toutes" ses copines !

Avant Meghan Markle, le prince Harry a voulu épouser presque toutes ses petites amies. Et c’est peut-être ce qui explique pourquoi il n’a pas préparé sa femme au rôle qui allait être le sien au sein de la famille royale… Explications.


Le 29 avril prochain, le prince William et Kate Middleton fêteront leurs 10 ans de mariage. Le couple, qui s’est rencontré au début des années 2000 sur les bancs de l’université, à St Andrews, a une histoire bien singulière. Et pour cause, ils ont eu droit à 4 ans d’intimité (relative), pour “apprendre à se connaître, sans intrusion, sans éblouissement et sans publicité”, comme l’assure la direction de l’établissement écossais au Sun, cette semaine. Une trêve conclue avec les tabloïds dont n’a pas bénéficié le prince Harry…

Harry “voulait épouser presque toutes les filles dont il tombait amoureux

Et malheureusement, la vie amoureuse de ce dernier a fasciné (et fascine toujours) le grand public, depuis ses plus jeunes années. Et pour cause, Harry “portait son cœur sur la main, et voulait épouser presque toutes les filles dont il tombait amoureux, tandis que William était plus soucieux de pouvoir s’engager” rapporte la biographe Ingrid Seward. Très irrité par l’intrusion constante de la presse dans sa vie privée, il en était devenu paranoïaque, assure cette spécialiste qui rappelle : “lorsqu’il sortait avec des filles, il les faisait asseoir à l’arrière du Range Rover sous une couverture, pour aller au restaurant”.

Devant ce cirque médiatique, aussi bien Chelsy Davy que Cressida Bonas avaient décidé de le quitter, pour échapper à une pression qui aurait été insupportable. C’est ce qui explique en grande partie pourquoi le prince Harry n’a probablement pas tout dit à Meghan Markle, lorsqu’ils se sont rencontrés… Et il aurait du, assure le biographe Robert Jobson à Page Six.

Il avait peur que Meghan Markle ne le quitte

Pour lui, le prince Harry aurait pu mieux préparer Meghan Markle à la vie royale mais “ne voulait pas” la décourager en expliquant à quel point elle aurait à travailler dur. Parce que “c’est un travail difficile d’être membre de la famille royale. Les gens pensent que ce n’est pas le cas, mais c’est le cas. Ce n’est pas glamour et peut-être qu’elle n’avait pas du tout envie de ça” dit-il aussi.

Dans cet interview, Robert Jobson tient Harry pour responsable du Megxit. Il assure ainsi que duc de Sussex aurait également du prévenir sa femme de la place qu’elle occuperait au sein de la famille, en deuxième position après le prince William et Kate Middleton.

Source: Lire L’Article Complet