Procès Troadec : les experts-psy livrent leurs conclusions en évoquant “un délire à deux”

Au cours de leur audition devant la cour d’assises de Loire-Atlantique le 2 juillet 2021, dans le cadre du procès de l’affaire Troadec, les experts psychiatres et psychologues ont évoqué une altération du discernement a rapporté France Bleu.

Restez informée

Alors que le procès de l’affaire Troadec a débuté depuis maintenant 9 jours, des experts psychiatres et psychologues ont été auditionnés le 2 juillet 2021 devant la cour d’assises de Loire-Atlantique, afin de livrer leurs conclusions dans cette affaire où une famille a été massacrée. “C’est une communauté de destins de deux blessés de la vie, où chacun s’appuie sur l’autre, où tous deux se réparent après une enfance difficile,” a expliqué le Dr Zagury, expert-psychiatre, au sujet d’Hubert Caouissin et Lydie Troadec, selon des propos rapportés par l’antenne locale de France Bleu située en Loire-Atlantique.

Selon les médecins, le couple vit dans une atmosphère de méfiance vis-à-vis de l’extérieur dès sa rencontre. Le docteur Dubec évoque ensuite pour sa part “une étincelle qui tombe sur un tonneau de poudre”. “C’est ce trésor que Pascal et Brigitte auraient volé chez leur mère,” a-t-il précisé. Par la suite, Lydie Troadec et Hubert Caouissin, qui avait tout avoué à son fils de 8 ans, étaient convaincus d’avoir été spoliés et que la vie de leur fils était menacée. Hubert part en quête de preuves et la conviction d’un danger imminent conduit au passage à l’acte. Il était dans son esprit, en état de légitime défense délirante, c’est une certitude,” a expliqué Dr Zagury, qui évoque une altération du discernement d’Hubert Caouissin au moment du quadruple meurtre.

“On n’a quasiment jamais connu un délire à deux aussi parfait que celui-là”

Cependant, l’expert-psychiatre n’a pas conclu à une abolition du discernement, car il s’agit “d’une folie raisonnante”. “Il y a de la folie, mais il y a aussi du raisonnement par moment. Il peut être très pragmatique comme l’idée de supprimer toute trace de ses actes,” a-t-il ajouté. “En psychiatrie, on n’a quasiment jamais connu un délire à deux aussi parfait que celui-là,” a insisté de son côté le Dr Dubec.

Les deux médecins ont finalement conclu que Lydie Troadec, qui a aidé son mari à effacer les traces du massacre, est désormais sortie de ce délire, contrairement à Hubert Caouissin. “S’il perd son délire, il sera confronté au désespoir absolu. Ce délire est une condition de survie,” a souligné le Dr Zagury. Le procès reprendra le 5 juillet 2021 avec de nouvelles auditions d’experts. Hubert Cauissin encourt la réclusion criminelle à perpétuité et Lydie Troadec 3 ans d’emprisonnement.

À lire aussi : Affaire Troadec : l’insoutenable déposition macabre d’Hubert Caouissin

Source: Lire L’Article Complet