« Que fait-il ici », pourquoi Emmanuel Macron a surpris pour son 1er été à l’Elysée

Pour ses toutes premières vacances d’été dans le costume de président, Emmanuel Macron a mis le cap sur Marseille en 2017. Un choix qui avait beaucoup surpris les habitants de la cité phocéenne.

Réforme des retraites, menace d’une quatrième vague de Covid… A moins d’un an de la présidentielle, Emmanuel Macron risque de vivre des prochains mois agités pour ce qui pourrait être son dernier été en tant que président. Une ambiance bien plus pesante qu’il y a quatre ans, lorsque le couple élyséen avait posé ses bagages à Marseille, dans le quartier huppé du Roucas-Blanc (7e arrondissement), après avoir longtemps gardé secret ce premier lieu de villégiature estival.

Au programme : jogging sur la plage du Prado, visite privée du château de la Buzine avec Brigitte, et quelques interrogations chez les gens du coin. “Le président est vraiment à Marseille ? Mais que fait-il ici ?“, s’étonne alors Abdellatif, chauffeur Uber et habitué du quartier, cité par l’AFP. D’autres se réjouissent, ou au contraire s’agacent, trouvant que sa venue n’a “aucun intérêt“. “Cela ne va rien changer pour la ville ! Il n’est pas là pour faire des propositions, il va rester quelques jours puis repartir“, pestait un retraité à propos du président-supporter de l’OM, logé dans la villa avec piscine du préfet de la région.

Les vacances d’Emmanuel Macron, un coup de com’ ?

Car pour certains, cette destination cachait surtout un petit plan de communication. A en croire les adversaires d’Emmanuel Macron, vu en train de faire son jogging avec un maillot de l’OM, il opte pour une ville réputée populaire comme Marseille plutôt que la Lanterne ou le fort de Brégançon pour dissiper son image de président énarque. “C’est plus malin que d’aller au bord d’un lac américain“, souligne même le socialiste Patrick Mennucci, en clin d’oeil aux vacances de Nicolas Sarkozy en 2007. Même si le choix d’un lieu huppé avait aussi suscité des commentaires : “Je trouve ça bien qu’il vienne à Marseille mais peut-être qu’il aurait pu loger dans un quartier moins fermé et plus accessible, confiait un restaurateur. C’est quand même très haut de gamme comme lieu de villégiature !“.

Crédits photos : Luc Boutria / Nice Matin / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet