Qui est Marcus Thuram, l’autre surprise de la liste de Didier Deschamps ?

Outre le rappel retentissant de Karim Benzema, la sélection de Didier Deschamps pour le prochain championnat d’Europe comporte une autre surprise en la personne de Marcus Thuram. Un athlète qui marche sur les traces de son célèbre père…

Marcus Thuram

Lilian Thuram

Tous les supporters des Bleus n’avaient d’yeux que pour Karim Benzema, mardi 18 mai. Didier Deschamps a fait fi de ses différends avec l’attaquant du Real Madrid pour le sélectionner, à la surprise générale, pour le prochain championnat d’Europe en juin. Un retour grandement commenté par la presse et les observateurs de l’équipe de France, “la Benz” n’ayant plus revêtu le maillot tricolore depuis 2015. Cette décision a polarisé l’attention, éteignant la convocation surprise de Marcus Thuram. Lui aussi était absent du dernier rassemblement en mars, mais a su gagner sa place au terme d’une dernière ligne droite réussie avec son club du Borussia M’Gladbach. Car, avec seulement trois capes internationales au compteur, le rapide attaquant est bien loin d’approcher le CV de son illustre père, Lilian, l’homme qui a éliminé la Croatie à lui tout seul en demi-finale du Mondial 98.

Des buts et un crachat

Pourtant, son fiston est en train de se faire un nom dans le milieu du ballon rond. D’abord par ses buts, en nombre et tout en puissance (10 toutes compétitions confondues), qui l’ont érigé comme l’un des talents à suivre en Bundesliga (le championnat allemand). Mais un récent mauvais geste a également enflammé les gazettes, l’espoir de 23 ans perdant ses nerfs et crachant au visage d’un joueur d’Hoffenheim en pleine pandémie. Un acte qui lui a valu une amende, cinq matches de suspension et une image sacrément ternie, malgré des excuses et le soutien de son papa. Voir son visage apparaître dans la liste de Didier Deschamps est donc un demi-miracle, même si le sélectionneur a foi en son potentiel. “Je sais que je peux compter sur lui, sur ses qualités footballistiques. Il a eu un petit souci, tout le monde a le droit à l’erreur”, l’a ainsi défendu celui qui a ramené la coupe de l’Euro 2000 à la maison. Seconde chance en bandoulière, Marcus Thuram sait désormais comment le remercier.

Source: Lire L’Article Complet