Rachida Dati dénonce le calvaire de sa fille Zohra : "Elle a été harcelée"

Rachida Dati a dénoncé le harcèlement dont fait l’objet sa fille Zohra à l’antenne de France Inter, dimanche 19 septembre 2021. La maire du VIIème arrondissement de Paris a évoqué les interrogations qui entourent l’identité du père de l’adolescente, aujourd’hui âgée de 12 ans.

  • Rachida Dati

Rachida Dati n’arrêtera pas de soutenir sa fille. La maire du VIIème arrondissement de Paris était l’invitée de la radio France Inter, dimanche 19 septembre 2021. Elle a dénoncé dans l’émission Hors-piste les attaques dont font l’objet Zohra, âgée de 12 ans et demi. Car depuis sa naissance, l’identité de son père fait jaser. « C’était très gênant, a confié Rachida Dati au journaliste Thomas Sotto. J’ai essayé de la protéger de ça mais elle a vécu toute sa scolarité de primaire en changeant d’établissement tous les ans. À cause de cette histoire de harcèlement. Elle a été harcelée par un petit garçon, fils d’une personnalité. Ça s’est fini à l’hôpital Necker. Est-ce que c’est ça, la liberté de la femme ? » Une obsession qui surprend l’ancienne Garde des Sceaux. « Qu’on s’attaque à cette petite fille ?, a confié Rachida Dati sur France Inter. J’ai échappé à la violence, la brutalité, à des attaques, à des conditions matérielles épouvantables. Je travaille à plein temps depuis l’âge de 14 ans. J’ai eu ces petites filles dans de bonnes conditions. Je me dis, ‘Pourquoi veut-on la détruire ?’ Donc je l’ai protégée de ça, je ne l’ai jamais exposée.« 

Une ambition politique solide

Rachida Dati se bat pour offrir à Zohra une vie des plus normales. « J’ai trouvé ça très indigne et je n’ai pas voulu céder, a-t-elle assuré. La limite a été la santé mentale de ma fille. » Dans une interview accordée à Télé-Loisirs le 13 décembre 2019, Rachida Dati confiait que Zohra avait été admise à l’hôpital en raison du harcèlement dont elle était victime de la part de ses camarades de classe. Elle avait alors dû changer d’établissement scolaire. « Elle a été très attaquée à l’école, confessait déjà à l’époque Rachida Dati. Elle a subi un harcèlement d’un petit garçon dans un établissement scolaire. Ça s’est fini à l’hôpital. » Mais pas de quoi freiner les ambitions politiques de Rachida Dati, qui préside le groupe Changer Paris, qui réunit Républicains, Centristes et Indépendants.

Source: Lire L’Article Complet