Rebondissement : Charlene de Monaco “prête à revenir à la maison” plus tôt selon Albert

Annonce surprise du prince Albert II ce jeudi 2 septembre dans les colonnes de People. Le souverain monégasque a fait savoir que sa femme, bloquée depuis des mois en Afrique du sud, serait de retour sur le Rocher plus tôt que prévu.

L’heureuse nouvelle va ravir les monégasques. Bloquée en Afrique du Sud depuis des mois en raison d’une infection de la sphère ORL, Charlene de Monaco pourrait prochainement faire son retour sur le Rocher. Dans une annonce surprise, confiée à nos confrères de People, Albert II a fait savoir que son épouse était désormais “prête à rentrer à la maison”. Aucune date n’a toutefois été fixée. Le souverain monégasque, qui a hâte que son épouse retrouve le chemin de la Principauté, précise que cela “dépendra de ce que disent ses médecins”, et que si ses progrès se poursuivent, elle pourrait planifier son voyage dès ce mois-ci.

Aussi confiant qu’enjoué, le prince Albert II a ajouté : “Je sais qu’elle a dit peut-être ‘fin octobre’, mais c’était avant cette dernière série de rendez-vous. Je suis sûr que nous pouvons raccourcir un peu ce délai”. D’après les confidences amusées de Charlene de Monaco, cette dernière s’est même dit “prête à embarquer clandestinement sur un bateau pour revenir en Europe.” De quoi mettre définitivement fin aux rumeurs qui évoquent une séparation imminente du couple.

Albert de Monaco au chevet de son épouse

C’est la première fois que le prince Albert de Monaco accorde une interview depuis son séjour en Afrique du Sud où il s’est rendu au chevet de sa femme avec ses deux enfants. Là-bas, il a accompagné son épouse à un rendez-vous chez le médecin où ils ont rencontré le chirurgien qui a pratiqué sa dernière opération. Cette visite était également l’occasion pour la mère de famille de serrer dans ses bras ses jumeaux. La séparation n’avait que trop duré. Bientôt, toute la petite famille sera donc à nouveau réunie.

Crédits photos : Olivier Huitel / Pool Monaco / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet