Renaud : la coquette somme qu'il touche chaque année

Auteur d’une carrière exceptionnelle, Renaud est l’un des artistes français qui a le mieux mené sa barque. Chaque année, l’artiste rebelle encaisse une coquette somme grâce à la vente de ses albums.

  • Renaud

Pas besoin de passer par la case départ pour toucher ses 300.000 euros. En quarante ans de carrière, Renaud a vendu plus de 40 millions d’albums. Cette longévité fait de lui un des artistes les plus populaires du paysage musical français. Une grande exposition à la Philarmonie de Paris lui ait d’ailleurs consacrée, revenant sur son oeuvre pléthorique qui a su résister à l’usure du temps. Et s’il a participé à toutes les étapes de ce projet, l’éternel phénix de la variété française ne pourra être présent lors de l’inauguration, hospitalisé à Montpellier pour surveiller un emphysème pulmonaire. De son lit, il pourra jeter un coup d’oeil sur son compte bancaire bien garni, puisqu’une information du Figaro rapporte que Renaud reçoit chaque année de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musiques (la Sacem) 300.000 euros de revenus pour ses chansons. Une coquette somme arrondie par les 30% de royalties reçues à chaque album vendu.

Merci Bébert, le roi des gangsters

Le chanteur peut ainsi remercier son agent, Bertrand de Labbey, surnommé affectueusement “Bébert, le roi des gangsters”, pour son audace et sa détermination à lui avoir fait signer “le contrat du siècle”. Ce contrat, justement, a été paraphé en 1985 avec la maison de disques Warner et incluait le versement de 18 millions de francs en avance. De quoi lui faire dire, il y a deux ans, que “sans la Sacem, nous ne serions rien ou presque rien, des Gilets jaunes”. Mais avant de tomber sur cet anticonformiste et sa jolie fortune, disons qu’il a bien mérité son dû. Et qu’il continue d’ailleurs d’accroître en composant et participant à de nombreux projets. En plus de son dernier disque décrié, Corona Song, il a par exemple financé le nouveau CD de Dave, son complice et voisin de L’Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse, et lui a carrément offert un tour dans les mythiques studios d’ICP de Bruxelles.

A lire aussi : Renaud : “Il est mort” ? Nolwenn Leroy répond cash à un internaute indélicat

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet