Révélations : ce gros litige entre Charles et Elizabeth II après la mort de Diana

Après la mort de Lady Diana à Paris, le 31 août 1997, le prince Charles souhaitait s’envoler pour la capitale afin de ramener le corps de la princesse en Grande-Bretagne. Une volonté qui aurait été à l’origine d’une dispute entre la reine Elizabeth II et son fils aîné.

Il y a vingt-quatre ans, jour pour jour, le monde entier pleurait Lady Diana. Le 31 août 1997, la princesse de Galles perdait la vie dans un tragique accident de voiture, sous le pont de l’Alma à Paris. Une nouvelle douloureuse qui a secoué les murs du château de Balmoral, là où toute la famille royale britannique séjournait pour les vacances d’été. Très vite, les questions autour de l’enterrement et le rapatriement du corps de la mère des princes Harry et William ont animé toutes les conversations. Selon The Mirror, le prince Charles était prêt à prendre l’avion en direction de la capitale française pour ramener le corps de Diana à la maison. C’était une décision surprenante et courageuse, explique le journaliste Richard Kay. Charles s’est battu plus fort pour Diana qu’il ne s’était jamais battu pour elle de son vivant”.

Informée de la volonté de son fils, Sa Majesté a immédiatement refusé cette requête. Pour autant, le prince Charles n’a pas baissé les bras et a décidé de tenir tête à sa mère. Face à la tristesse de son aîné, Elizabeth II a finalement cédé l’autorisant alors à utiliser l’avion royal pour ramener la princesse des coeurs au Royaume-Uni. Le futur roi d’Angleterre s’est alors envolé pour Paris aux côtés des sœurs de Diana, Lady Sarah McCorquodale et Lady Jane Fellowes avant d’être transporté à l’hôpital universitaire de la Pitié-Salpêtrière, où la princesse était décédée. Peu de temps après, le cercueil de Lady Di a été emmené dans l’avion royal en direction de Northolt, avant d’être transféré au palais de St James, puis au palais de Kensington. En ramenant le corps de la mère de ses deux fils, Charles a pu ainsi lui rendre un dernier hommage, comme l’explique Richard Kay dans le documentaire Diana : 7 Days : “Il était dévasté. C’était une femme qu’il avait aimée à sa manière.”

Charles rongé par les regrets

Les années passent mais certaines plaies peinent à cicatriser. Le jour de l’anniversaire de Diana, qui aurait été le 60e, Charles s’est tenu éloigné de cette commémoration. Selon une source proche de l’héritier royal, le prince trouvait cet hommage “terriblement difficile”. Ce connaisseur de la famille royale, qui s’était confié au Times ce dimanche 27 juin, expliquait que pour Charles, ces moments ont le potentiel de rouvrir des vieilles blessures, et de lui remettre en mémoire des souvenirs, certains joyeux, d’autres tristes, ou chargés de regrets.”

En 2017 déjà, Charles n’avait pas répondu présent à la commémoration des 20 ans de la mort de Diana, rendu par ses fils à Althorp, dans le domaine de la famille Spencer où elle repose. Dans un documentaire diffusé par la BBC la même année, en 2017, le prince Harry saluait la façon dont leur père avait fait face à la mort de leur mère, et la manière dont il les avait protégés : “L’une des choses les plus difficiles qu’il soit donné à un parent de faire, c’est de dire à ses enfants que leur autre parent est mort. Il était celui qui reste et il a fait son maximum pour s’assurer que nous étions protégés et toujours entre de bonnes mains. Lui aussi a dû faire son deuil.”

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet