« Rien à dire, rien à ajouter » : le prince Andrew ne compte pas aider la justice

Dans le cadre de l’enquête sur les crimes sexuels de Jeffrey Epstein, le prince Andrew est une nouvelle fois au centre de l’attention. Mais, selon les informations relayées par The Mirror le 1er juillet, le duc d’York n’aurait aucunement l’intention d’aider la justice.

A propos de


  1. Andrew d’Angleterre


  2. Jeffrey Epstein

Après avoir été ciblé par une plainte pour agressions sexuelles à New York, le prince Andrew semble vouloir tourner la page. En effet, comme le rapporte The Mirror le 1er juillet, le fils de la reine Elizabeth II n’aurait « aucune intention » de communiquer avec les représentants de la loi. Alors qu’il s’était précédemment engagé à aider les enquêteurs dans le cadre de l’affaire des crimes sexuels commis par Jeffrey Epstein, une source de Buckingam Palace aurait déclaré au média : « Andrew n’a pas l’intention de parler aux autorités américaines. Il n’a rien à dire et rien à ajouter. » Et de préciser sur ce refus de coopérer avec la justice : « Il ne voit aucune raison pour que quelqu’un veuille lui parler. Maintenant que le cas de Virginia Giuffre est réglé, il considère que l’affaire est close. »

En effet, le prince Andrew a passé au mois de février un accord financier avec son accusatrice, Virginia Giuffre. Celle-ci, aujourd’hui âgée de 38 ans, affirmait avoir eu des relations sexuelles avec l’ancien époux de Sarah Ferguson alors qu’elle avait 17 ans. Rapports intimes qui auraient eu lieu par l’intermédiaire de Jeffrey Epstein. Selon The Mirror, la transaction s’élèverait à 12 millions de livres (près de 14 millions d’euros). Mais, à l’issue de l’annonce de la condamnation à vingt ans de prison pour trafic sexuel de mineures de Ghislaine Maxwell le 28 juin, les avocats des victimes ont sollicité le FBI pour demander d’ouvrir une enquête sur le prince Andrew. Dans ce cadre, le FBI pourrait demander que le duc d’York soit contraint de se rendre devant un tribunal pour déposer sous serment.

>>> PHOTOS – Sarah Ferguson et le prince Andrew : une histoire d’amour singulière

L’accusatrice du prince Andrew sort un livre

Comme l’a révélé le magazine Point de vue, le mercredi 29 juin, le prince Andrew est à nouveau dans la tourmente. En effet, Virginia Giuffre, qui avait précédemment poursuivi en justice Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell pour viol sur mineur, a partagé quelques pages de son livre portant sur l’affaire judiciaire. Dans les extraits dévoilés, elle révèle les détails des rapports intimes qu’elle aurait eus avec le prince Andrew lorsqu’elle était encore mineure. « Il m’a touché les seins, les fesses. Il n’était pas mon type mais j’avais été entraînée à ne pas montrer mes émotions et à faire ce qui était attendu. » Et de poursuivre : « Il a commencé à me lécher les pieds […] ce furent les dix minutes les plus longues de ma vie.«  Des révélations qui risquent d’encourager la famille royale à écarter le frère du prince Charles des cérémonies officielles.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet