Rififi à LREM : « Ras-le-bol des ministres qui se planquent ! »

Dans les rangs de la majorité, certains ministres manqueraient de courage, en laissant leurs collègues au gouvernement prendre les coups dans les médias, s’est agacé un proche d’Emmanuel Macron dans les colonnes de Valeurs Actuelles, ce jeudi 27 mai.

A propos de


  1. Emmanuel Macron

Après plus d’un an d’épidémie, les ministres les plus en vue défendent l’action du président Emmanuel Macron sur les plateaux. Ce ne serait pas le cas de certains membres du gouvernement, dont les portefeuilles seraient plus éloignés des enjeux d’actualité. Dans les colonnes de Valeurs Actuelles, un cadre LREM s’en est pris à ces ministres que l’on ne voit pas dans les matinales des radios ou en télévision. “Il y en a ras-le-bol des ministres qui se planquent. Il n’y a que quelques ministres que l’on entend et qui prennent la foudre”, a fustigé ce proche du chef de l’État, tout en estimant que “ce n’est pas assez”.

Visiblement, la tension monte dans les rangs de la majorité. Alors que se profile l’élection présidentielle, la Macronie se met en marche pour soutenir l’action d’Emmanuel Macron, candidat non déclaré à sa propre succession. Une mission que tous les cadres du parti n’assumeraient pas. “Avoir un maroquin, c’est bien, mais ça ne suffit pas. Il faut ensuite défendre un bilan et les prochaines échéances électorales”, a fait savoir ce responsable du parti, auprès de Valeurs Actuelles.

Emmanuel Macron va s’en prendre “plein la gueule”

Si certains ministres ont déserté les plateaux TV, d’autres membres du gouvernement semblent être abonnés aux chaînes d’infos. D’après le palmarès Le Figaro-Politiquemedia, une ministre se distingue de ses collègues du gouvernement : marcheuse de la première heure, Marlène Schiappa est la personnalité politique la plus présente dans les médias. Une manière pour la secrétaire d’État à la Citoyenneté de marquer le tempo médiatique de la campagne présidentielle, en abordant d’autres sujets que la crise sanitaire, notamment la loi dite de sécurité globale.

Comme dit le dicton : on n’est jamais mieux servi que par soi-même. A compter du mois de juin, Emmanuel Macron va se rendre aux quatre coins de la France, dans le cadre d’une tournée nationale, pour renouer avec les Français. D’après Le Parisien, le chef de l’État entend préparer le terrain pour le prochain scrutin présidentiel, dont le deuxième tour pourrait l’opposer à Marine Le Pen. Ses proches l’ont d’ailleurs mis en garde : ce Tour de France risque d’être compliqué, tant son action à l’Élysée a fait l’objet de polémiques et d’incompréhensions. D’après Le Parisien, Karl Olive ne serait pas passé par quatre chemins : “Tu vas en prendre plein la gueule et ça ne va pas toujours te plaire”, lui aurait fait savoir le maire de Poissy, un habitué des discussions “franches et même rugueuses” avec le président.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet