Rima Abdul Malak ministre de la Culture : son amitié méconnue avec un célèbre chanteur

Rima Abdul-Malak, nouvelle ministre de la Culture, connaît bien l’univers de la scène. En plus de porter l’amour du théâtre, elle fédère déjà de nombreux professionnels du secteur artistique. Parmi eux, Matthieu Chedid, plus connu sous le nom de M, qui la présente comme sa « super copine ».

A propos de


  1. Rima Abdul-Malak


  2. Matthieu Chedid

« Je suis très heureuse de vous accueillir dans ce lieu que vous connaissez parfaitement et dont vous maîtrisez déjà les enjeux. » Lors de la passation de pouvoir du ministère de la Culture le 20 mai 2022, Roselyne Bachelot n’avait pas tari d’éloges sur sa successeure Rima Abdul-Malak. Depuis 2019, celle qui a remporté à 43 ans les clés de la Rue de Valois occupait en effet le poste de conseillère culture et communication de l’Élysée. A ce titre, lorsque le chef de l’État partait en déplacement, elle lui préparait une sélection de livres. « Être conseillère culture, c’est particulier », avait ainsi confié Rima Abdul-Malak à L’Obs en 2021. Et de préciser : « Il faut arriver à se connecter. Je dois comprendre ce que le président aime. » Force est de constater que la femme politique avait réussi sa mission puisque du statut de femme de l’ombre conseillant Emmanuel Macron, elle a décroché celui de tête d’affiche du monde des arts.

Une nomination qui n’avait pas manqué de réjouir Matthieu Chedid. Interviewé à ce sujet par Le Parisien en mai 2022, le chanteur a déclaré : « C’est ma super copine ». Et de préciser quant à la nature de sa relation avec la ministre de la Culture : « On habitait dans le même quartier. Elle travaillait avec Céline, la mère de ma grande fille Billie au sein de Clowns sans frontières (association humanitaire qui fait des spectacles dans des pays en difficulté, ndlr). On a des super souvenirs de concerts ensemble au profit de cette structure. » Un entretien au cours duquel l’artiste, qui sort son nouvel album ce 3 juin, a également recensé ses nombreux points communs avec Rima Abdul-Malak. « Elle est aussi d’origine libanaise comme ma famille, comme mon copain trompettiste Ibrahim Maalouf, c’est la même bande« , a indiqué Matthieu Chedid. Au-delà de cette affinité culturelle entre lui et la ministre d’Élisabeth Borne, le fils de Louis Chedid avait dressé une longue liste de qualités. « C’est une femme tellement cultivée, inspirée, brillante ! Elle a du goût, elle est raffinée, humaine et hyper-engagée. Elle aime la musique, les artistes, et elle est très fidèle« , avait expliqué Matthieu Chedid dans les colonnes du Parisien.

>>> PHOTOS – Gouvernement d’Emmanuel Macron : Gérald Darmanin, Pap Ndiaye… découvrez les ministres d’Élisabeth Borne

Rima Abdul-Malak encensée par le monde de la culture

Rima Abdul-Malak, qui a passé les dix premières années de sa vie au Liban, est arrivée à Lyon en 1989. Après un passage à l’Institut français, elle entre en 2008 à la mairie de Paris comme conseillère culture de Bertrand Delanoë. Un parcours dans le monde des arts reconnu par le milieu professionnel. « C’est une très bonne nouvelle qu’elle soit ministre de la culture. Elle connaît et aime le secteur culturel, elle était là à chaque fois qu’il y avait une réunion interministérielle et a été d’un grand soutien pour le milieu pendant la crise sanitaire« , a indiqué Bertrand Thamin, président du Syndicat national du théâtre privé (SNDTP), dans Le Parisien . Et d’ajouter : « Elle est très au fait des problématiques, ça va nous faire gagner du temps, je pense que ça va être très efficace de travailler avec elle« .

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Jacques Witt/Pool/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet