Samuel Le Bihan : son combat pour Angia, sa fille autiste

À l’occasion de la diffusion de la mini-série Ils étaient dix, ce mardi 17 août sur M6, découvrez le combat de l’acteur Samuel Le Bihan pour sa fille Angia, atteinte d’autisme.

Ce mardi 17 août au soir, M6 va diffuser le premier épisode de la mini-série Ils étaient dix. Dans celle-ci, Guillaume de Tonquédec et Marianne Denicourt donnent la réplique à Samuel Le Bihan. Pour l’occasion, Gala vous propose d’en savoir plus sur ce dernier acteur, qui est le papa de deux enfants. Plutôt discret sur sa vie de famille, il n’a jamais caché avoir une fille atteinte d’autisme. En octobre 2020, il s’était confié à nous et avait expliqué que la petite Angia, âgée de 9 ans, lui avait “appris à aimer, à devenir meilleur, à [s]e recentrer sur l’essentiel”.

Très proche de sa cadette, Samuel Le Bihan a su tirer des leçons grâce à la présence de son enfant : “Elle m’a appris à être plus déterminé, plus organisé, à prendre ma place, à être moins complexé, à aller directement au but, parce que je n’ai pas le choix, je vis pour quelqu’un d’autre. Elle m’a révélé à moi-même.” Ne faisant pas du tout un tabou de l’autisme de sa fille, le comédien a appris sa différence tôt. “Je lisais beaucoup de livres sur l’évolution des enfants, le moment où ils captent les choses (…) Je me suis rendu compte assez vite que ma fille ne franchissait pas les étapes qu’elle aurait dû, je n’arrivais pas à capter son regard non plus”, a expliqué celui qui a été mis au courant du trouble neurodéveloppemental de sa fille lorsqu’elle était à la crèche. Fort heureusement, il a été “tout de suite bien orienté” pour gérer au mieux la particularité d’Angia.

“J’ai appris à devenir un homme en devenant père”

De son côté, Jules, son garçon de 26 ans, n’a pas vraiment reçu autant d’attention que sa sœur. Dans nos colonnes, Samuel Le Bihan a reconnu avoir été “maladroit avec lui”. “Je sais que mon fils en a souffert. Je n’ai pas su lui dire que je l’aimais, combien je l’aimais, et comment l’encourager. Il a fallu que j’ai ma fille, que les éducateurs m’apprennent comment faire avec elle. Du coup, maintenant, j’en fais un max ! Mais il n’est jamais trop tard pour dire qu’on aime”, a assuré l’acteur, qui a su changer depuis la naissance d’Angia. “Plus que l’histoire d’un homme qui apprend à devenir père, j’ai appris à devenir un homme en devenant père. Elle [sa fille, NDLR] m’a révélé ce que j’avais de meilleur en moi. Elle m’a aidé à accepter mes limites, à comprendre que s’améliorer demande du temps, de la détermination, des sacrifices… Mais le maître-mot de tout ça, c’est l’amour”, a ajouté celui qui a su se réinventer, grâce à sa progéniture.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : JACOVIDES-MOREAU / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet