Sarah Abitbol : violée à 15 ans par son entraîneur, la patineuse lance un appel aux victimes d'abus sexuels

Invitée sur le plateau de l’émission Télématin samedi 27 novembre 2021 sur France 2, la patineuse Sarah Abitbol a profité de son interview pour lancer en direct un appel aux femmes qui, comme elle, furent victimes de viol.

Restez informée

Ancienne championne de patinage artistique, Sarah Abitbol va rechausser ses patins pour la première fois en France depuis 8 ans, à l’occasion de la nouvelle tournée Holiday on Ice, qui débutera en 2022. Dans le cadre de la promotion de ce spectacle, la compagne de Jean-Louis Lacaille était l’invitée de Damien Thévenot et Maya Lauqué samedi 27 novembre 2021 dans Télématin sur France 2. Après avoir évoqué son rôle au sein de cette production artistique sur glace, Sarah Abitbol est revenue sur son livre sorti en 2020, intitulé Un si long silence, dans lequel elle avait révélé avoir été violée par son entraîneur lorsqu’elle avait 15 ans.

« C’était ma dernière chance d’être entendue et je l’ai enfin été puisque le ministère a pris les choses en mains. Il y a eu 700 athlètes qui se sont exprimés après mon témoignage et près de 40 fédérations touchées. C’est énorme, je ne me rendais pas compte que mon témoignage pouvait faire effet boule de neige et sauver des victimes« , a expliqué la patineuse, qui a pu compter sur l’aide de l’animatrice Flavie Flament au moment de raconter son histoire. « J’ai mis 30 ans à parler, la première fois en 2003 ou 2004 à mes parents. Ensuite, ça a été une thérapie très longue avec ma psychologue. Je n’ai jamais été bien dans ma vie, j’étais dans une anti-vie. J’avais l’impression que je ne pouvais pas être heureuse« , a ajouté Sarah Abitbol, qui avait reproché à Nathalie Péchalat son inaction après ses révélations.

Sarah Abitbol : « Nous, les victimes, nous vivons emprisonnées parce que nos agresseurs sont dehors, à cause de la prescription »

« Je prends ma voiture maintenant, je vais partout, j’arrive à aller dans un centre commercial, ce que je ne faisais pas avant« , a aussi souligné celle qui avait participé à l’émission Ice Show sur M6, avant de lancer un appel à toute les femmes qui, comme elle, ont été victimes de viol. « C’est vrai qu’on n’a pas la chance parfois d’être connu et d’écrire un livre. Donc je m’adresse aux victimes. Il faut parler, parce qu’on s’en sort. […] L’important c’est de ne pas rester dans le silence parce que ça n’aide pas« , a affirmé la patineuse. « Nous, les victimes, nous vivons emprisonnées parce que nos agresseurs sont dehors, à cause de la prescription. Cette loi protège les agresseurs et non les victimes, toutes les associations se battent pour faire tomber cette loi. C’est le combat de ma vie« , a finalement conclu Sarah Abitbol, qui souhaite donc l’abolition de la prescription pour les victimes d’abus sexuels.

Source: Lire L’Article Complet