Sean Penn catégorique : son avis sur le vaccin ne va pas plaire à tout le monde

Alors que les Etats-Unis sont durement touchés par la pandémie de Covid-19, Sean Penn a toujours utilisé sa voix pour encourager les Américains à se faire vacciner. Lors d’une interview pour Yahoo Entertainment, l’acteur s’est épanché sur son avis très tranché sur la vaccination.

Sean Penn ne mâche pas ses mots. L’acteur américain, récemment présent au Festival de Cannes avec sa fille Dylan, a accordé une interview à Yahoo Entertainment dans laquelle il revient sur la crise sanitaire, et plus particulièrement sur la vaccination. Son avis est très clair : le vaccin devrait être obligatoire pour tout le monde. Sean Penn a en effet comparé la vaccination au permis de conduire, estimant qu’il n’y a “aucune différence avec le fait de laisser conduire n’importe qui à 160 km/h“. Alors que de nombreux Américains sont encore réticents à se faire vacciner, certains n’ayant pas encore sauté le pas de la première dose, l’acteur américain de 60 ans s’est dit “frustré” face à ces hésitations.

Il y a différentes sortes d’hésitations, et je ne pense pas qu’il y ait beaucoup d’excuses alors que les informations sont désormais à la portée de tous“, a-t-il déclaré. Puis d’ajouter : “Voilà pourquoi je pense que le vaccin devrait être obligatoire. Cette hésitation est basée sur une sorte de… manque d’imagination et de compréhension de ce qui peut aider la race humaine, ça me frustre beaucoup. Mais je ne peux que parler de mon point de vue et dire que, pour moi, la vaccination devrait être obligatoire“.

Un acteur très engagé dans la crise sanitaire

Depuis le début de la pandémie, Sean Penn n’a reculé devant rien pour tenter d’aider les Américains face à la crise ou encore de faire entendre sa voix sur le vaccin. L’été dernier, l’acteur offrait même des tests gratuits aux manifestants du mouvement Black Lives Matter. Déterminé à encourager la population à se faire vacciner, Sean Penn a refusé de revenir sur le tournage de la série Gaslit réalisée par Matt Ross en juillet dernier, tant que toute l’équipe n’était pas vaccinée.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet