Sophie Davant marquée : ses enfants malmenés à l’école à cause de sa notoriété

Le 26 août dernier, Sophie Davant faisait sa rentrée des classes dans Affaire conclue. L’animatrice qui reconnaît avoir raté plus d’une rentrée scolaire de ses enfants est d’autant plus marquée par autre chose. Que ses enfants ont pu être malmenés à l’école à cause de sa notoriété.

À chacune de ses rentrées à elle, Sophie Davant ratait celle de ses enfants Valentine 25 ans et Nicolas âgé de 27 ans – fruits de ses amours avec son ex-mari Pierre Sled. Un moment qui a naturellement manqué à la mère de famille, comme elle le reconnaît dans les colonnes de son magazine S le mag, sorti ce jeudi 23 septembre. Mais pas autant que ce qui a bouleversé le quotidien de ses enfants à l’école : sa notoriété.

« Pierre et moi étions plutôt des gêneurs, pour eux, rapporte l’animatrice de 58 ans. Ils devaient supporter les remarques, les moqueries de leurs camarades à notre propos. » À l’époque, Sophie Davant et Pierre Sled formaient en effet un couple star de la télévision et attiraient la curiosité du public et des médias. « Nous étions souvent cités dans la presse people… Et pour eux, cela n’avait vraiment rien de drôle« , fait-elle savoir. Déjà au mois de novembre 2020, dans 50′ Inside, elle avait abordé ce sujet délicat. « Comme tous les enfants de gens connus, ils en ont souffert. À l’école, les copains ne sont pas forcément sympas avec eux. Je crois que je les ai protégés en menant une vie normale », avait-elle fait savoir.

« Pour eux, cela n’avait vraiment rien de drôle »

Heureusement, la famille, soudée, a réussi à traverser ce moment. Et à la maison, c’est l’animatrice qui était l’objet de toutes les moqueries. En janvier dernier, c’est ce qu’elle révélait sur les ondes d’Europe 1.« Je suis le sujet de moqueries principal de mes enfants et de leur père », s’amusait-elle. Elle poursuivait affirmant qu’ils peuvent « passer un repas entier à se moquer d’elle ». Mais heureusement, cette dernière n’est pas susceptible.

Crédits photos : Tiziano Da Silva / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet