"Taxi 5" : Saïd Bogota écope de 16 ans de prison pour tentative de meurtre

Saïd Bogota a été condamné à 16 ans de prison mercredi 22 septembre 2021. L’acteur de Taxi 5 a été jugé pour « avoir enlevé, séquestré et tenté de tuer un adolescent de 17 ans », selon nos confrères de BFMTV.

Restez informée

Il était connu pour son rôle dans le film Pattaya ainsi que sa participation au cinquième volet de la saga Taxi, en tant que doublure d’Anouar Toubali. Pourtant, le comédien français ne pas fait pas la une des médias dans la rubrique cinéma. Saïd Bogota, a été jugé mercredi 22 septembre pour tentative d’assassinat. Jugé par la cour d’assises des mineurs de l’Essone, ce dernier a été condamné à seize années d’emprisonnement. Selon nos confrères de BFMTV, est accusé « d’avoir enlevé, séquestré et tenté de tuer un adolescent de 17 ans« . Deux de ses complices ont également été écroués et ont écopé une peine de 10 et 13 ans de prison. Seul l’un des mineurs – également sur le banc des accusés, a été acquitté lors de jugement.

La victime a été aspergé d’essence puis incendié par Saïd Bogota et ses complices

C’est une affaire qui a eu lieu en décembre 2018 et dont le fond serait teinté « de jalousie amoureuse », toujours selon le site d’information en continu. La victime est un jeune homme, « apprenti mécanicien de 17 ans, nouveau copain de l’ex-petite amie de Saïd Bogota ». Celui-ci a été enlevé avant d’être séquestré dans la cave d’un immeuble par ses geôliers.« Saïd Bogota et ses deux complices lui font subir de nombreux sévices, dont des jets d’acide et de gaz lacrymogène en plein visage », ajoute le média.

Par la suite, le rival amoureux de Saïd Bogota « reçoit deux tirs de flashball à courte distance à la tête avant que Saïd Bogota, de son propre aveu, ne lui inflige une vingtaine de coups de crochet de remorquage au crâne ». Le mineur, au moment des faits a été aspergé d’essence avant d’être immolé par le feu, comme l’a entendu Saïd Bogota lors de son procès. La victime a survécu et a fait des révélations à l’encontre de l’acteur. « La victime a maintenu avoir entendu Saïd Bogota paniquer :’Maintenant qu’il a vu ma tête, il faut le terminer' », relève BFMTV. De son côté, l’avocat de la victime approuve la sentence et se « réjouit que la cour ait reconnu » et retenu « la préméditation et l’intention d’homicide ».

Source: Lire L’Article Complet