« Tout changer, y compris elle » : Elisabeth Borne sur un siège éjectable ?

Si Emmanuel Macron a refusé sa démission, l’avenir d’Elisabeth Borne à la tête du gouvernement demeure pour l’heure incertain. En interne, les tensions se font de plus en plus ressentir, comme le rapporte Le Parisien dans un article paru ce mercredi 22 juin.

A propos de


  1. Elisabeth Borne

Les langues se délient autour d’Elisabeth Borne. Depuis sa nomination à la tête du gouvernement, la remplaçante de Jean Castex a essuyé de nombreuses critiques. Rejetée par la classe politique, la principale intéressée a bien tenté de partir. Problème, sa démission a été refusée par Emmanuel Macron. Alors certes, le président de la République lui a renouvelé sa confiance, mais pour combien de temps ? En interne, certains ont laissé entendre qu’Elisabeth Borne était désormais sur un siège éjectable. « Bien sûr, il va falloir tout changer au gouvernement« , a fait savoir un ténor de la majorité dans les colonnes du Parisien. Et de préciser : « Y compris elle. » La Première ministre appréciera…

Ce mercredi 22 juin, alors qu’il était invité dans la matinale de France Inter, François Bayrou a adressé une pique bien sentie à Elisabeth Borne : « Je l’ai dit cent fois déjà. Je pense que les temps exigent que le Premier ministre ou la Première ministre soit politique« , a-t-il affirmé. Il a estimé que ce n’est pas « la technique qui gouverne le pays, mais au contraire les sentiments profonds qui s’expriment dans le peuple« . Mais selon un conseiller qui s’est confié au Parisien, « Bayrou et Philippe n’en ont rien à f… de l’union nationale, ils sont autocentrés et ne pensent qu’à leur poire. » Ambiance.

>> PHOTOS – Elisabeth Borne : l’évolution physique de la Première ministre en images

Cette figure de la droite qui pourrait la remplacer

Si Emmanuel Macron n’a pour l’instant rien dit sur un changement de Première ministre – ce qu’ont pourtant réclamé certains opposants – Le Canard Enchaîné a sous-entendu, dans son édition du mercredi 22 juin, que le chef de l’Etat pourrait envisager de remplacer Elisabeth Borne par une figure de la droite : Gérard Larcher. « C’est peut-être au Sénat que se trouve la solution, aurait déclaré le locataire de l’Élysée après s’être entretenu au téléphone avec le président du Sénat.

Crédits photos : BEST IMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet