« Tu as le droit d’avoir ta petite crise » : Sophie Marceau décomplexée par son agent

Après trois ans d’absence au cinéma, Sophie Marceau fera bientôt son retour à l’écran. L’occasion de se confier au JDD, ce 4 juillet, en expliquant son grand besoin de prendre du temps pour elle.

Après avoir réalisé et joué dans la comédie Mme Mills, une voisine si parfaite, sortie en 2018 au cinéma, Sophie Marceau s’est retirée de la scène médiatique. Désormais, l’actrice de 54 ans semble prête à reprendre sa carrière là où elle l’a laissée. En septembre prochain, elle sera à l’affiche du nouveau film de François Ozon, intitulé Tout s’est bien passé, grâce auquel elle va monter les marches du Festival Cannes, mercredi 7 juillet. Pour l’occasion, elle a accordé une interview au Journal du dimanche, ce 4 juillet. Auprès de nos confères, elle a évoqué sa longue absence dans le septième art.

Celle-ci n’était pas dû à un manque de propositions professionnelles, mais plutôt lié à un besoin personnel. “Je n’étais pas dans un désir de cinéma. Il s’est passé beaucoup de choses dans ma vie ces dernières années”, a expliqué Sophie Marceau, qui a su se focaliser sur elle. “Autant je ne fais pas les mises à jour sur mon téléphone, autant j’ai un besoin régulier de me recentrer. C’était le moment”, a-t-elle estimé, en précisant comment son agent a réagi en apprenant qu’elle souhaitait laisser de côté son métier d’actrice. “Même si ça ne l’arrangeait pas”, il a reconnu qu’“après quarante ans de travail, [elle] a le droit d’avoir [s]a petite crise”. “J’avais besoin de temps pour moi, je me le suis octroyé”, a développé la comédienne, qui a profité de cette pause en s’occupant de diverses façons.

Une star qui “aime la discrétion”

“Ça ne m’a pas empêchée de m’intéresser à d’autres choses, de regarder autour de moi, de lire, de réfléchir à de nouveaux projets”, a affirmé Sophie Marceau, qui fait désormais son come-back avec les batteries rechargées : “J’ai retrouvé le plaisir de faire des films avec encore plus de bonheur.” Même si elle a repris les tournages, elle tient à garder sa vie totalement privée, en ne s’exposant plus sur les réseaux sociaux. “J’ai arrêté un peu tout, c’est vrai. Instagram, c’est un support génial : il n’y a pas d’intermédiaire, vous ne pouvez pas vous sentir trahie ou mal interprétée. Mais en vérité, ça me saoule de me mettre en scène, ce n’est pas dans ma nature”, a souligné celle qui “aime la discrétion”, surtout après avoir été “poursuivie depuis longtemps par les paparazzis”. “Je ne me suis toujours pas habituée à l’exposition”, a-t-elle révélé, désireuse de ne pas trop en dévoiler sur elle, hors caméras.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet