“Un pervers narcissique” : Delphine Jubillar, le curieux profil de son amant dépeint par son ex-compagne

L’enquête sur le meurtre de Delphine Jubillar patine mais ce mercredi 3 août, La Dépêche du Midi publie des informations troublantes sur le profil de celui qui était son amant avant sa disparition, le 16 décembre 2020.

Coureur de jupons, pervers narcissique, machiste… Le profil de l’amant de Delphine Jubillar, disparue le 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines, se précise. Ce mercredi 3 août, La Dépêche du Midi publie des extraits de l’audition, en juin dernier, de C., l’ex-rivale de l’infirmière albigeoise. Toujours blessée par les infidélités de son ancien conjoint, elle le décrit comme un séducteur invétéré, inscrit sur un site de rencontre pendant leur relation sous le pseudo de Donato Giovanni, mais aussi comme un homme extrêmement exigeant. “Il a du mal à se stabiliser, il veut toujours mieux, toujours plus. Il a des quantités de femmes, vous allez trouver qu’il est super sympa mais c’est un pervers narcissique. Il rabaisse les autres”, a-t-elle révélé aux enquêteurs.

La jeune femme de 32 ans est également revenue sur les coulisses de sa relation avec son ex-compagnon pour illustrer les attentes de ce dernier. “Les gens n’ont pas idée comment il est vraiment… Si je grossissais, il pouvait me quitter. Si je ne tenais pas bien la maison, il n’aurait pas voulu d’enfant avec moi”, a-t-elle ainsi confié, affirmant au passage qu’elle n’était pas au courant de la nature du lien de son partenaire avec Delphine Jubillar avant le matin du 16 décembre, lorsqu’on l’a appelée pour lui apprendre la nouvelle.

Les propos contradictoires de l’ex-compagne de “l’amant de Montauban”

“Je voyais Delphine comme une confidente. Je n’étais pas au courant que cette relation était bien entamée. Je ne savais pas qu’il avait le projet d’une séparation avec moi”, a-t-elle détaillé. Des propos contredisant sa version initiale, dans laquelle la trentenaire affirmait avoir écrit à Delphine Jubillar la nuit de sa disparition pour lui dire qu’elle pourrait “prendre sa place quand il sera libre, ce qui n’est pas le cas”. Comment pouvait-elle alors ignorer la dimension sentimentale de la liaison entre l’épouse de Cédric Jubillar et son compagnon ?

Dans ses messages adressés à Delphine Jubillar, la jeune femme avait même fait comprendre à sa rivale qu’elle n’était pas la seule avec qui l’homme d’alors 39 ans entretenait une relation. “Ou Céline ? Hélène ? Pardon, je m’y perds avec toutes…”, avait-elle ainsi tenté d’ironiser. Lors de sa dernière audition avec les gendarmes, “l’amant de Montauban” sa vie a confirmé que sa compagne de l’époque savait tout. “Delphine a disparu, est-ce que tu lui as fait quelque chose ?” aurait-il même demandé à sa partenaire au moment où il a appris la disparition de Delphine Jubillar.

“S’il devait exister une personne, ce soir-là, qui pouvait en vouloir à Delphine, c’est bien Camille [nom donné par le quotidien tarnais à l’ex-femme de l’amant, NDLR.]”, avait par ailleurs clamé l’avocat de Cédric Jubillar, dans les colonnes de La Dépêche du Midi il y a quelque temps, en ajoutant que le “timing des événements [était] troublant”. Cette dernière a pourtant accepté la séparation et est depuis partie vivre à La Réunion, à la fin de l’année 2021.

Principal suspect dans la disparition de Delphine Jubillar, Cédric Jubillar demeure présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’à l’annonce du verdict.

Crédits photos : Facebook Delphine Jubillar

A propos de


  1. Delphine Jubillar


  2. Cédric Jubillar

Autour de

Source: Lire L’Article Complet