“Un poison lent” : François Hollande lâche une phrase qui va faire parler…

Invité sur le plateau de LCP – la chaîne de l’Assemblée Nationale -, lundi 6 juin, François Hollande a été très critique à l’égard de la Nupes. Il a notamment lâché une phrase qui risque de faire jaser les membres de cette alliance de la gauche…

A propos de


  1. François Hollande


  2. Jean-Luc Mélenchon

Un avis qui ne va sûrement pas passer inaperçu. Reçu sur le plateau de LCP, la chaîne de l’Assemblée Nationale, lundi 6 juin, François Hollande a été questionné sur les mesures proposées par la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale. L’occasion pour l’ancien président de la République de partager quelques critiques à l’égard de l’alliance politique de la gauche.

« Vous avez parlé des frondeurs pendant le quinquennat François Hollande. Est-ce que c’est ce qu’il se passe aujourd’hui, c’est la victoire des frondeurs avec la Nupes ?« , lui a alors demandé le journaliste. Ce à quoi, François Hollande a d’abord rétorqué : « Les frondeurs n’étaient pas si nombreux, c’était empoisonnant comme vous l’avez indiqué. » Et de poursuivre : « Oui c’est un poison lent, ça infuse. Et donc aujourd’hui, ceux qui s’opposaient à ce que je faisais avec les gouvernements que j’avais composé se retrouvent derrière Jean-Luc Mélenchon […] Le programme de la Nupes est un programme que j’estime, infaisable, inapplicable. »

"Le programme de la @NUPES_2022_ est infaisable, inapplicable, bien plus que ce que proposait François #Mitterrand en 1981 et qui s'est arrêté en 1983", déclare @fhollande. #Législatives2022 Cc @LePontdesidees pic.twitter.com/h1JhG8nhUX

>> PHOTOS – François Hollande, Anne Hidalgo, Jacques Chirac… Ces politiques ont fait face à la rumeur

François Hollande dézingue la Nupes

Le 30 mai dernier, François Hollande était en déplacement à Donzenac, en Corrèze. Sur place, et comme l’avait rapporté l’AFP, l’ancien président avait déjà émis de nombreuses critiques à l’encontre de la Nupes. Il a notamment expliqué que le programme présenté par la coalition est irréaliste et que cette alliance « se heurterait à la réalité« , même s’ils sont élus à la majorité à l’Assemblée nationale. « Ce programme, compte tenu de l’importance des dépenses qu’il prévoit, compte tenu des promesses qu’il fait, serait incapable d’être exécuté« , avait ensuite concédé François Hollande, avant d’expliquer que le projet politique proposé par la gauche est destiné à un (futur) échec.

Crédits photos : Capture d’écran / LCP

Autour de

Source: Lire L’Article Complet