“Une ministre fake” : Sandrine Rousseau sort la sulfateuse contre une figure de la Macronie

Plusieurs ministres du nouveau gouvernement risquaient leur place lors de ce second tour des élections législatives 2022. Amélie de Montchalin, nommée à la tête de la Transition écologique, a chuté dans l’Essonne. Sur le plateau de TF1, Sandrine Rousseau a tenu à rétablir la vérité sur le profil de l’ex-ministre.

A propos de


  1. Sandrine Rousseau


  2. Amélie de Montchalin

Après une longue période électorale, les couleurs de l’Assemblée nationale ont été dévoilées ce dimanche 19 juin. En tête avec 245 sièges, Ensemble ! remporte la majorité, mais loin de l’absolue attendue après la réélection d’Emmanuel Macron, fin avril dernier. Quinze ministres étaient en lice sous la bannière présidentielle, y compris la Première ministre Élisabeth Borne, au risque de perdre leur poste. Douze d’entre eux ont été élus, laissant sur la touche trois femmes : Justine Benin, secrétaire d’État chargée de la mer, Brigitte Bourguignon, en charge de la Santé et Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique.

Sur le plateau de TF1, Sandrine Rousseau s’est réjouie de la défaite de cette dernière. “Je voudrais juste dire que c’était une ministre fake et qui était vraiment très à côté de la question écologique, qui n’a pas su voter pour l’interdiction du glyphosate, des néonicotinoïdes”, a pointé la candidate Nupes, victorieuse dans la 9e circonscription de Paris. “Vraiment, cette femme n’avait rien à faire au ministère de l’Écologie donc quelque part il y a une forme de correction”, a poursuivi l’écoféministe de 50 ans qui signe là sa première entrée à l’Assemblée Nationale.

>> PHOTOS – Sandrine Rousseau, Adrien Quatennens, Éric Zemmour : les 20 personnalités politiques les plus influentes sur les réseaux sociaux

Amélie de Montchalin en mauvaise posture depuis sa nomination

Pointée du doigt dès sa nomination, le 20 mai dernier, Amélie de Montchalin avait été embarrassée par la publication du classement de l’association Agir pour l’environnement qui répertorie comment les députés ont voté pour la planète les cinq dernières années, lundi 30 mai. La mère de trois enfants était alors arrivée à la 594e place sur 648 députés et suppléants. Une position qui laissait déjà présager de son échec face au socialiste Jérôme Guedj, désormais député avec la Nupes.

Élue avec 57,9 % des suffrages face à Buon Tan de LREM, Sandrine Rousseau a, elle, promis à ses électeurs qu’avec la première force d’opposition au Palais Bourbon (la Nouvelle union populaire qui comptabilise 131 sièges), elle ferait “le chahut nécessaire pour couvrir la voix de Damien Abad, ministre des Solidarités accusé de viols, réélu dans l’Ain.

Crédits photos : Capture d’écran / TF1

Autour de

Source: Lire L’Article Complet