« Une polémique stérile » : Delphine Wespiser agace un syndicat de policiers

Vendredi 8 octobre, l’ancienne Miss France Delphine Wespiser a été victime d’un vol. Elle l’a annoncé le week-end même sur les réseaux sociaux, prenant à partie la police qui, selon elle, n’a pas fait grand-chose. Des propos qui ont agacé un syndicat de police.

« Marre de ce pays. Que fait la police ?«  C’est la question que s’est posée Delphine Wespiser, Miss France 2012, suite au vol de sa montre dans la soirée du vendredi 8 octobre. Sur ses réseaux sociaux, elle a dénoncé le manque de réactivité de la police. « Nous avons tourné une heure pour trouver mon agresseur, et nous n’avons pas vu une seule patrouille de police pendant tout ce temps…« , s’était-elle plainte. Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir le syndicat de police Alliance Police Nationale Grand-Est qui a publié un communiqué dimanche 10 octobre. Le syndicat dénonce « une polémique stérile« .

Les propos tenus par la chroniqueuse de Touche pas à mon poste « jett(ent) l’opprobre sur l’ensemble de nos collègues » selon le syndicat. Il précise également que des policiers ont été mobilisés pour « résoudre cette affaire en flagrant délit qui revient à tout mettre en œuvre pour retrouver une aiguille dans une botte de foin« . Les membres du syndicat de police rappellent à la Miss France que « nos collègues se sont engagés quotidiennement et sans relâche pour la sécurité des Français, au péril de leur vie« , pour répondre à la fameuse question : « que fait la police ?« 

✍️COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 octobre 2021.
🔹Affaire Delphine Wespiser : une polémique stérile sur les réseaux sociaux après le vol à la tire de sa
montre à son poignet sans violences à [email protected]@alliancepolice #DelphineWespiser #alliancepn68 pic.twitter.com/eEPzPcvVvd

Une enquête qui se poursuit

« Être une célébrité ne permet pas de bénéficier d’un statut particulier ou supplémentaire de victime« , assure Alliance Police Nationale Grand-Est. Le communiqué précise également que « cette affaire sera traitée avec le même professionnalisme (…) que les autres. » Selon ce syndicat, l’enquête pour retrouver la personne qui a volé la montre de Miss France 2012 est en cours. Enfin, le communiqué précise que les membres de la police veulent « des excuses publiques de la part de Delphine Wespiser« . Si elle ne s’est toujours pas exécutée, elle a annoncé sur Instagram qu’elle sera présente à Touche pas à mon poste ce lundi 11 octobre à 19h30 pour expliquer ce qu’il s’est passé.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Christophe Guillarmé via Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet