"Va manger tes bananes" : un candidat aux législatives victime de violentes attaques racistes !

Orny Impenge, candidat aux législatives, a annoncé le 6 juin aller porter plainte après avoir reçu de violentes attaques racistes qu’il a partagé sur Facebook. Ce 8 juin, il condamne à nouveau les faits !

Candidat de gauche dans la première circonscription de la Nièvre, Orny Impenge a annoncé le 6 juin dernier aller porter plainte pour racisme après avoir reçu un courrier sur lequel était écrit : « Dégage sale n**** avec ta variole du singe. Va manger tes bananes »

Une attaque qu’il a partagé sur Facebook avec ce message : « Quand on est à court d’arguments, le poison du racisme enlève tout sens et toute intelligence aux êtres humains. Franchement ces paroles ne me touchent plus car je sais qui je suis et où je vais mais j’ai mal pour nos enfants qui devront grandir dans ce monde où la couleur de votre peau, votre orientation sexuelle.. vous condamnent à ne représenter que cela. J’irai donc porter plainte car j’en ai marre que ces semeurs de haine qui se cachent très souvent ne soient pas condamnés« .

Il en a profité pour rappeler l’importance d’aller voter aux législative les 12 et 19 juin prochains, et de « voter contre les idées de l’extrême droite dès dimanche prochain ». Avant de poursuivre : « Même si ce n’est pas ma candidature que vous portez. Ce sujet doit dépasser les intérêts d’une campagne. Je ne laisserai jamais notre jeunesse s’opposer sur des idées qui peuvent conduire à une réelle explosion de notre société. Pour rappel la personne « courageuse » qui a écrit cela, je suis Français, Nivernais et fier de mes origines. Et en plus la banane est mon fruit préféré ». 

Ce mercredi 8 juin, toujours sur Facebook, Orny Impenge dénonce une nouvelle fois cet « acte stupide » et déclare que « le délit commis ne restera pas impuni et ne nous empêchera pas de continuer cette campagne ». « Nous appelons les personnes victimes de toutes sortes de discriminations en en raison de leur religion, de leur couleur, de leur sexe… à ne plus rien laisser passer. Il faut que ces semeurs de haine soient sévèrement punis et nous devons compter sur la justice », a-t-il ajouté.

Antoine F-M

À voir également : 

Source: Lire L’Article Complet