Valérie Damidot sans tabou sur ses avortements : « Personne ne m’avait prévenue qu’autant de sang coulait »

Dans une interview donnée au magazine Causette, elle est revenue sur les deux fois où elle a avorté.

Dans son nouveau numéro sorti le 24 novembre, le magazine Causette consacre un dossier spécial à l’IVG. La couverture donne d’ailleurs le ton : un ventre sur lequel est écrit « Oui j’ai avorté ». Pour l’occasion, 13 personnalités ont été invitées à témoigner dans leur journal de leur expérience de l’avortement. Parmi elles, l’animatrice de télévison Valérie Damidot a accepté de revenir en détail sur ce moment, qu’elle a vécu par deux fois.

L’animatrice de 56 ans a donc simplement expliqué qu’elle avait avorté une première fois à 20 ans, alors qu’elle était pourtant sous pilule. Elle s’est rappelé avoir fait face à un docteur très pénible : « Le médecin censé m’avorter comprenait totalement mes raisons, mais le jour J, il n’a pas pu venir. Son remplaçant m’a bien culpabilisée. ‘T’es sûre ? C’est un enfant, là. Et c’est irréversible.‘ » Les remarques de l’homme lui sont extrêmement désagréables : « A la sortie, je me suis dit : « T’es là pour commettre un acte médical, pas pour me dire que ça va finir à la poubelle, enfoiré ». »

Pas traumatisée, mais mal informée

La star de la décoration a également confié avoir avorté presque une décennie plus tard, à 29 ans, à la suite d’un retour de couches, alors qu’elle avait déjà mis au monde ses deux enfants, Roxane et Norman. Si elle parle aujourd’hui sans difficulté de cette expérience, elle regrette de ne pas avoir été mieux informée à l’époque sur le processus : « J’aurais aimé qu’on m’explique plus comment ça allait se passer, regrette-t-elle. Personne ne m’avait prévenue qu’autant de sang coulait. Je n’ai pas eu mal, mais ça crée un stress, une fatigue difficile.« 

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet