Valérie Lemercier belle-mère : « J’ai élevé un enfant de ses 4 ans à ses 11 ans »

Le 10 novembre prochain, Valérie Lemercier sera la tête d’affiche de son nouveau film, Aline, librement inspiré de la vie de Céline Dion. À l’occasion de cette actualité, l’actrice s’est confiée dans le nouveau numéro de Gala. Elle a notamment évoqué son rôle de belle-mère.

Avoir des enfants n’était pas « vital » pour elle. À l’image de Béatrice Dalle, Liane Foly ou encore Chimène Badi, Valérie Lemercier n’a pas connu la maternité. « Cela n’a pas pu se faire et ça n’était probablement pas vital pour moi. Si ça l’avait été, j’aurais eu des enfants« , a-t-elle expliqué, dans une longue interview accordée à Gala et parue ce jeudi 4 novembre en kiosque. Dans Aline, son nouveau film librement inspiré de la vie de Céline Dion, l’actrice et réalisatrice a pourtant insisté sur l’importance du rôle de la mère dans la vie du personnage central. À défaut de connaître celui de mère, le rôle de belle-mère l’a comblée, si l’on en croit ses confidences : « La vie avec un enfant à la maison a été très joyeuse. J’ai élevé un enfant de ses 4 ans et demi jusqu’à ses 11 ans. J’ai toujours un lien fort avec lui. J’ai beaucoup aimé cette vie de famille », a affirmé Valérie Lemercier dans les pages de Gala.

Dans un entretien accordé à L’Obs en octobre 2020, celle qui a été en couple avec l’avocat Hervé Témime s’était confiée sur sa place de belle-mère, qui n’a pas été facile à trouver au départ : « Ça n’a pas été très simple, au début, d’où l’idée de ‘Cent pour cent cachemire’ (son quatrième film, sur les aléas de l’adoption, ndlr). » Avec le temps, les choses ont fini par se faire naturellement : « J’ai adoré ce lien – un lien très fort. Il peut être compliqué de voir surgir un enfant dans sa vie quand on n’en a jamais eu. J’ai vu des couples adopter et mettre une valise entre l’enfant et eux dans le train pour protéger leur espace », a raconté l’interprète de Béatrice de Montmirail dans Les Visiteurs.

Ses craintes vis-à-vis de la maternité

Après avoir évoqué son beau-fils dans les colonnes de Gala, Valérie Lemercier a fait part de ses craintes autour de la maternité : « Je me demande si je n’aurais pas été une maman trop angoissée, si je n’aurais pas eu trop peur d’être responsable. Être responsable de quelqu’un m’effraie« , a-t-elle reconnu, avant de nuancer ses propos : « J’ai su toutefois l’être quand il le fallait. Et je suis là pour mes proches« , a assuré la réalisatrice d’Aline. Malgré sa vie sans enfants, Valérie Lemercier a plusieurs fois assuré qu’elle n’avait « aucun regret« . « J’ai eu tant d’autres choses !« , a-t-elle confié à Paris Match en 2011.

Notre interview de Valérie Lemercier est à lire en intégralité dans le nouveau numéro de GALA, en kiosque ce jeudi 4 novembre ou disponible en cliquant ici. Vous pouvez aussi recevoir GALA chez vous chaque jeudi en profitant d’une offre d’abonnement SANS ENGAGEMENT !

Crédits photos : Luc Castel / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet