Valéry Giscard d’Estaing sous le charme : cette célèbre humoriste qu’il a invitée à dîner

L’humoriste Camille Chamoux a reçu un invité de marque lors de son deuxième spectacle. Ce n’est autre que l’ancien président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, qui est venu l’applaudir… et l’inviter à dîner.

Il suffirait donc de nommer les invités que l’on souhaite recevoir à son spectacle dans le titre pour qu’ils apparaissent comme par magie dans le public ? C’est visiblement ce qui est arrivé à l’humoriste Camille Chamoux, dont le deuxième spectacle était intitulé « Née sous Giscard ». L’ancien président de la République, à qui certains prêtaient le surnom de Valéry Folamour, s’est bel et bien rendu à son spectacle, de façon inattendue, comme elle l’a raconté au micro d’Europe 1, lundi 20 septembre.

« On a eu une descente d’organes », s’est souvenue l’actrice et comique, lorsque la secrétaire de Valéry Giscard d’Estaing a appelé pour lui réserver deux places dans la salle. Il est venu assister au spectacle de Camille Chamoux « avec sa fille et il a vraiment hyper bien réagi », a-t-elle assuré. L’ancien locataire de l’Élysée n’a toutefois pas été le membre le plus expressif de l’assemblée, a précisé la comédienne : « Il n’a pas ri de manière sonore, mais il a souri pendant tout le spectacle. »

« Un type qui a changé la société assez profondément »

Preuve que « VGE » a apprécié l’écriture et le jeu de Camille Chamoux : il l’a invitée à dîner à sa descente de scène. Enfin, pas tout à fait : « D’abord, il a fait des selfies » avec le public. L’homme d’État, décédé en décembre 2020 « était une rockstar », a rapporté Camille Chamoux. « Il y avait toutes les filles de ma génération, et il s’est prêté au jeu des selfies de façon très amusante », a-t-elle rappelé, agréablement surprise.

L’invitation à dîner a été acceptée par l’actrice que le public a notamment vue dans Les Gazelles et Premières vacances. « J’avais beaucoup de choses à lui demander », a-t-elle justifié. Parmi les sujets abordés, elle a rapporté au micro d’Europe 1 avoir parlé de Simone Veil, la ministre de la Santé qui a légalisé l’avortement sous son mandat, mais aussi de la journaliste et femme politique Françoise Giroud. « Il avait cette image de patriarche, mais finalement, il a fait des avancées énormes », a-t-elle compris.. Lui qui avait pour elle une aura « un peu ringarde » s’est révélé être « un type qui a changé la société assez profondément ».

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet