Vanessa Paradis : pourquoi elle garde un mauvais souvenir de ses débuts

Dans les colonnes du Figaro, Vanessa Paradis s’est confiée sur ses débuts en tant que chanteuse dont elle ne garde pas forcément un bon souvenir…

  • Vanessa Paradis

Elle est la présidente du jury du 46ème Festival de Deauville… Quel chemin parcouru ! Après plus de trente ans de carrière en tant que chanteuse et comédienne, Vanessa Paradis fait le bilan. Aujourd’hui la plus heureuse dans les bras de son nouvel époux, Samuel Benchetrit et auprès de sa fille Lily-Rose Depp, l’ex-épouse de Johnny Depp peut enfin tourner la page sur tout un pan de sa vie. À l’occasion du festival de cinéma, qui l’a vu débarquer sur le tapis rouge il y a plusieurs décennies de ça, Vanessa Paradis a accepté de se souvenir de ses débuts dans les colonnes du Figaro. Des débuts qui n’ont pas toujours été simple pour la jeune femme, alors âgé de 14 ans.

“On ne vous prend pas au sérieux à 14 ans”

En 1989, en plein boom généré par le succès de Joe le taxi, Vanessa Paradis avait fait un virage à 90°c en partageant l’affiche de Noce Blanche, un film dramatique réalisé par Jean-Claude Brisseau, dans lequel elle incarne une élève qui vit une passion interdite avec son professeur de philosophie. Malgré un talent indéniable, cela fut difficile de convaincre à cause de son jeune âge : “J’avais percé avec des tubes populaires à 14 ans. À cet âge, on ne vous prend pas tout à fait au sérieux. On n’a pas tout à fait tort car on a tout à apprendre. Noce blanche m’a donné un certain poids au cinéma et dans la musique”.

Plus tard, Vanessa Paradis se rappelle s’être jetée dans le vide sans vraiment comprendre ce qui lui arrivait : “Quand vous êtes une chanteuse à succès, forcément cela attire les propositions. Pas toujours les meilleures… Le scénario de Noce blanche, le cinéma de Brisseau, étaient tellement beaux. Et ne ressemblaient à rien de ce que j’avais reçu. J’avais l’intuition que j’allais montrer quelque chose d’autre de moi.” Trente deux ans plus tard, Vanessa Paradis est à la tête d’un empire doré de sept albums studios, vingt-trois longs-métrages et une quarantaine de nominations en tous genre. Chapeau l’artiste !

Source: Lire L’Article Complet