Victime d’une folle rumeur d'agression sur Twitter, Mimie Mathy décide de faire une importante mise au point !

Le 16 juillet dernier, Mimie Mathy a été prise pour cible sur les réseaux sociaux. Anéantie et dans l’incompréhension face à cette folle rumeur, elle décide aujourd’hui de s’expliquer.

Mimie Mathy en Trending Topics (top des sujets les plus mentionnés) sur Twitter ? Oui, le vendredi 16 juillet dernier, un internaute a publié une histoire sur plusieurs tweets, racontant ce qu’il avait vécu face à la comédienne dans un super marché. Après avoir refusé de faire un selfie avec lui, Mimie Mathy aurait “brandi en l’air le paquet de 4 papiers toilette compact top budget qu’elle avait dans ses mains et menacé avec la mâchoire serrée ‘Ne Commence surtout pas à parler fort sale mioche de merde’”.  

Une histoire qui a beaucoup étonné de nombreux internautes, mais qui a tout de même visiblement réussi à les convaincre. Au cœur de cette rumeur, l’interprète de Joséphine Ange Gardien a préféré de ne pas vraiment intervenir. Invitée dans C à Vous ce 8 septembre, elle a finalement accepté de revenir sur cette folle histoire, et d’expliquer la situation : “Ce sont des copains qui m’ont appelée en me disant ‘Mais qu’est-ce que tu as fait au cap d’Agde ?’. Je ne suis jamais allée au Cap d’Agde ! Comme quand je tape mon nom, j’ai souvent des alertes qui arrivent, je suis allée voir. Et je me suis dit ‘Mais qu’est-ce que c’est que ce truc-là…'”.

Encore émue par cette fake news à son sujet, cette dernière a souhaité rassurer ses fans en direct face aux caméras de France 5 “Déjà, je fais mes courses dans des supermarchés sans agresser personne, je n’ai jamais refusé un selfie…”. Mais, bienveillante avant tout, Mimie Mathy, l’ange gardien, ne s’est pas agacée contre son détracteur et a préféré lui souhaiter bonne chance : “Pourquoi avoir dit ça ? Je ne sais pas ce qu’il lui est passé par la tête… Mais je souhaite qu’il ait beaucoup d’imagination et qu’il s’en serve pour gagner sa vie”.

À voir aussi : 

Source: Lire L’Article Complet