VIDEO – « Ca manque de perspective, ça c'est sûr ! » : Laurence Ferrari se paye le gouvernement

Lors de son émission Punchline, sur CNews, Laurence Ferrari n’a pas manqué de tacler le gouvernement sur son plateau, pendant qu’elle discutait du déconfinement avec ses invités.

Elle n’a pas mâché ses mots. Ce mercredi, lors de son émission Punchline diffusée sur CNews, la présentatrice Laurence Ferrari a taclé sec le gouvernement quant à sa gestion de la crise sanitaire et du déconfinement. Après la tirade de son invité, le député européen du Rassemblement national, Thierry Mariani, inquiet pour le sort des commerces non essentiels, l’animatrice n’a pas pu s’empêcher de se payer l’exécutif. “Ça manque de perspective, ça c’est sûr !”, a-t-elle lancé, en guise d’approbation, avant de poursuivre l’émission qu’elle présente tous les jours.

Il faut dire que son invité était extrêmement remonté à propos du sort réservé à ces commerçants. “Moi,ce qui m’effraie vraiment c’est la situation dans laquelle on va retrouver, pour ceux qui survivront, les secteurs culturels et cafés restaurants, lance Thierry Mariani. Quand on nous annonce que café-restaurant ça peut continuer jusqu’en janvier, ça veut dire qu’on met sur la paille la moitié de la profession.” Puis, le député européen s’en est directement pris au gouvernement qui, selon lui, a “de plus en plus de mal à se justifier”.

Le gouvernement en prend pour son grade

Après avoir évoqué l’interdiction de la vente de livres et le décret pour vendre des arbres de Noël,  Thierry Marini a conclu son passage en demandant des mesures concrètes. “On a l’impression que le gouvernement navigue à vue, regrette le député européen. Mais moi je trouve que maintenant les annonces qu’il faut donner à ce secteur de l’hôtellerie-restauration ou à ce secteur de la culture, c’est un horizon.” Voilà qui est dit.

Crédits photos : Capture d’écran/CNEWS

Source: Lire L’Article Complet