VIDEO – « C’était tellement dur » : Nikos Aliagas révèle avoir failli arrêter la Star Academy

Invité dans C à vous, ce mercredi 15 septembre, Nikos Aliagas a expliqué qu’il aurait pu mettre un terme à sa carrière d’animateur star de TF1 si sa mère n’était pas intervenue.

Samedi 18 septembre, TF1 diffusera l’édition All Stars de The Voice, présentée par Nikos Aliagas. Pour l’occasion, l’animateur télé a accepté l’invitation d’Anne-Elisabeth Lemoine dans C à vous, ce mercredi 15 septembre. Sur le plateau de l’émission, il est revenu sur le début de sa carrière, qui a décollé notamment grâce à la Star Academy, dans les années 2000. C’est ce programme qui a marqué le commencement de son succès sur le petit écran, mais pourtant tout n’a pas été simple de prime abord. En effet, il avait même songé à tout arrêter, avant de devenir cette figure emblématique de la Une qu’il est actuellement.

“C’était tellement dur ! Moi j’arrivais là-dedans… Je me souviens que j’étais impressionné par Arthur qui était le producteur, par Stéphane Courbit qui était le producteur d’Endemol à l’époque… Il y avait Etienne Mougeotte (…) Tous les barons, les grands patrons mythiques de TF1 et moi j’étais là devant eux”, a expliqué Nikos Aliagas, alors intimidé par ses collègues d’antan et son peu d’expérience dans le métier. “Je ne comprenais pas tout, mais en même temps, je me suis assez vite adapté”, a-t-il affirmé, avant de revenir sur les nombreuses critiques qu’il recevait et qui auraient pu le pousser à mettre un terme à sa carrière naissante à la télévision. “Je suis allé voir mes parents dans leur petit HLM du 10e. J’ai dit : ‘écoutez, je me suis trompé (…) ce n’est pas pour moi’”, a-t-il développé. Il n’en aura pas fallu plus à sa mère pour le remettre dans le droit chemin et le pousser à continuer sur sa lancée.

Un petit bout de femme au caractère bien trempé

Prenant l’exemple de son grand-père, qui avait fui les fascistes en rentrant du Front [chez lui] et en marchant huit mois, celle-ci l’a sommé, avec autorité, de “finir ce qu’[il] avait commencé”, comme il l’a raconté à l’antenne. Avec tendresse, Nikos Aliagas a également profité du moment pour faire une déclaration d’amour à celle qui lui a donné la vie : “Ma mère, elle mesure 1m50, mais elle a tout d’une immense femme, d’une immense dame et je lui dois beaucoup !”

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Capture écran France 5

Autour de

Source: Lire L’Article Complet