VIDÉO – “Cirque Pinder”, “accoutrements improbables” : un député RN atomise le groupe LFI

Invité de Télématin ce samedi 23 juillet, Laurent Jacobelli, député RN de Moselle, s’en est pris au groupe LFI. Et une chose est sûre, il n’a pas pris de gants pour exprimer son ressenti depuis l’arrivée de ces députés à l’Assemblée nationale.

Le député du Rassemblement national de Moselle, Laurent Jacobelli, était l’invité de Télématinsur France 2 ce samedi 23 juillet. S’il est revenu sur l’adoption du projet de loi d’« urgence » pour le pouvoir d’achat par l’Assemblée nationale aux termes de débats houleux le 22 juillet, ce dernier s’en est vertement pris aux députés de la France insoumise. « Il n’est pas question de laisser la France insoumise faire de l’Assemblée nationale un cirque », a-t-il expliqué, avant d’ajouter, visiblement agacé : « On a vu débarquer Pinder du jour au lendemain, des accoutrements improbables, des attitudes irrespectueuses, des propos insultants, vulgaires. »

L’ancien membre de Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, de 2014 à 2017, poursuit avec ses reproches : « Ce n’est pas ça la représentation nationale, ce n’est pas ça le devoir qu’on a envers nos électeurs et l’ensemble des Français. » Pour ce diplômé de l’ESSEC et de l’ESCP, « c’est le sérieux, la compétence et le travail » qui doivent dicter le travail des députés.

« Ils sont là pour faire le buzz »

Mais le nouveau député, élu le 19 juin, ne s’arrête pas là et continue ses reproches envers ses « collègues » de l’hémicycle : « Eux, ils sont là pour faire le buzz, pour extraire des petites vidéos de leurs interventions et obtenir des abonnés sur les réseaux sociaux. » Il pointe aussi du doigt le vote de ces derniers par rapport au projet de loi sur le pouvoir d’achat : « Ils n’ont pas voté un certain nombre de mesures qui améliorent le pouvoir d’achat des Français. Pourquoi ? Parce qu’ils préféraient faire des diatribes à la tribune et se mettre eux-mêmes en valeur. »

Laurent Jacobelli pense aussi que les membres de la France insoumise ont la tête tournée vers la succession de Jean-Luc Mélenchon plutôt que vers les problèmes rencontrés par les Français : « Quatennens et Ruffin sont là à faire des concours d’éloquence, plus ou moins brillants d’ailleurs, pour faire un petit combat de coqs. » Pour celui qui était l’un des porte-parole de Marine Le Pen durant l’élection présidentielle de 2022, « il y a de nombreuses attentes en matière de sécurité, d’économie, d’identité, et eux sont là pour faire le show. » Et de conclure : « C’est indécent. »

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Capture France 2

Autour de

Source: Lire L’Article Complet