Vidéo d’Éric Zemmour : pourquoi Valérie Trierweiler pourrait porter plainte

Valérie Trierweiler est furieuse contre Éric Zemmour : dans sa vidéo d’annonce de candidature à la présidentielle, l’éditorialiste a utilisé une image d’elle, et sans son autorisation, comme elle l’a souligné sur Twitter.

  • Eric Zemmour
  • Valérie Trierweiler

Il l’a fait. Le mardi 30 novembre 2021, l’écrivain et éditorialiste Éric Zemmour a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2022, en publiant une vidéo surprenante. Il est donc officiellement candidat à a fonction suprême… mais est déjà sous le feu des critiques. En effet, il a utilisé de nombreuses images et musiques sans l’autorisation de leurs auteurs. Parmi ces personnes, se sont manifestés entre autres le musicien Woodkid, la chanteuse Barbara, les acteurs Jean-Paul Belmondo et Brigitte Bardot… Valérie Trierweiler s’est également retrouvée sur ces images. Et l’ex-femme de François Hollande est très furieuse. Sur Twitter, elle a publié un message sans équivoque : « [Éric] Zemmour utilise mon image dans son clip abject aux antipodes de mes convictions. J’exige le retrait immédiat, d’ici là mon avocat étudie les suites à donner », a réagi la journaliste, qui a terminé son message ainsi : « Je suis résolument pour des valeurs universalistes, loin de cet appel à la haine« , a-t-elle ajouté.

De nombreuses personnalités souhaitent porter plainte

Et Valérie Trierweiler est loin d’être la seule a avoir été surprise de se voir dans la vidéo d’annonce de campagne présidentielle d’Éric Zemmour. Plusieurs médias ont reconnu des images qu’ils avaient filmées… Ainsi, France Télévisions, l’Ina et Radio France assurent que le candidat devra : « s’acquitter des droits des images reprises comme tout le monde« , rapporte BFMTV. De son côté, Gaumont analyse toutes les options de recours, tout comme plusieurs personnalités qui pensent porter plainte pour l’utilisation de ces images sans droits ni autorisation. Interviewé sur le plateau de Gilles Bouleau sur le plateau du 20 heures de TF1, mardi 30 novembre, Éric Zemmour a simplement indiqué que ce n’était pas de son ressort : « Les querelles de juristes doivent intéresser les juristes. Moi, je ne m’occupe pas de cela« .

Source: Lire L’Article Complet