VIDEO – Emmanuelle Béart s'agace sur Claire Chazal après deux erreurs sur sa famille

Mercredi 19 mai 2021, Emmanuelle Béart était invité dans Passage des arts sur France 5. Un entretien avec Claire Chazal durant lequel cette dernière a commis deux erreurs sur la biographie de l’actrice qui a fini par s’agacer…

  • Emmanuelle Béart
  • Claire Chazal

Une interview qui a bien failli tourner au vinaigre… Mercredi 19 mai 2021, les téléspectateurs de France 5 avaient rendez-vous avec Claire Chazal pour un nouveau numéro de Passage des arts. En cette journée de réouverture des salles de cinéma, l’ex-compagne de Patrick Poivre d’Arvor a reçu la visite d’Emmanuelle Béart, venue présenter L’étreinte, le nouveau film du réalisateur Ludovic Bergery, dans lequel elle joue Margaux, une femme veuve depuis peu. Cependant, alors que Claire Chazal évoquait son enfance atypique dans les années 1970, celle-ci a commis deux erreurs qui ont vite agacé la compagne de Frédéric Chaudier. Un impair qui a installé un certain malaise sur le plateau…

“Ma mère, ma mère, toujours… Claire, ma mère !”

Tout d’abord, Emmanuelle Béart est revenue sur sa personnalité qu’elle a longtemps combattu pour décrocher des rôles : “Il y a une gravité, il y a une forme de mélancolie contre laquelle j’ai beaucoup lutté pour ne pas qu’elle se voit, pour ne pas que les autres la devinent. Et puis à un moment donné, je me suis dit que ce n’était pas grave. J’ai l’âme slave”, a-t-elle déclaré. S’appuyant sur ces propos, Claire Chazal évoque une enfance marquée par l’absence : “Une enfance avec un père qui s’en va”, a-t-elle glissé avant de se faire reprendre : “Non, c’est ma mère qui s’en va”, répond Emmanuelle Béart. Gênée, la présentatrice de Passage des arts fait mine d’enchainer. Mais le sort s’acharne, Claire Chazal réitère son erreur.

“On entendait cette archive où vous êtes sur les épaules de votre père et vous criez des slogans que vous ne comprenez pas forcément”, a déclaré Claire Chazal face à des photos d’Emmanuelle Béart enfant. Une affirmation fausse que l’actrice va s’empresser de corriger avec un ton légèrement sévère : Ma mère, ma mère, toujours. Claire, ma mère ! C’est ma mère qui faisait des manifs, pas mon père”, a expliqué l’actrice. Très mal à l’aise, la journaliste murmure des excuses à peine audibles dans sa barbe : “Oui, pardon… Votre mère bien sûr.” Un moment de flottement que Claire Chazal a su corriger inextremis.

Source: Lire L’Article Complet