VIDEO Festival de Cannes 2021 : Laurie Cholewa rembarrée par Roselyne Bachelot après une question indiscrète

Ce mardi 6 juillet, le coup d’envoi du Festival de Cannes 2021 a été donné. En présence de Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, qui a dû esquiver une question un peu surprenante de Laurie Cholewa.

Laurie Cholewa

Roselyne Bachelot

La grande fête du cinéma a commencé. Ce mardi 6 juillet, le Festival de Cannes 2021, tant attendu après une année aussi galère pour l’industrie, a ouvert ses portes. Bien sûr, tout a commencé avec la traditionnelle montée des marches et les photocall. Lors de l’un d’eux, Marion Cotillard a été remarquée. Enfin, plutôt son look, qui a déclenché les moqueries d’internautes toujours plus ingénieux quand il s’agit d’être piquant, voire méchant. Tout le contraire de Mylène Farmer, dont personne ne se moque, même quand elle sort du lot.

Une absence a aussi été remarquée : celle de Laurent Weil, l’historique journaliste cinéma de Canal+, absent à cause de soucis de santé. Dès la prise d’antenne, la co-présentatrice, Laurie Cholewa a une pensée pour lui. “Toute la direction de Canal+ se joint à nous pour lui dire à quel point on l’aime, à quel point il nous manque. On aimerait qu’il soit là ce soir, mais on est sûrs qu’il va vite revenir”, a-t-elle souligné. Un message touchant. Quand elle a dû interview Roselyne Bachelot, la présentatrice a été confrontée à une autre ambiance.

Question interdite

La ministre de la Culture était visiblement ravie d’être là, pour sa première montée des marches depuis sa prise de fonction. Avec une hâte : voir le film d’ouverture, Annette, réalisé par Leos Carax. “On a hâte de le voir parce que le Leos Carax qu’on aime et dont on a vu les premiers films, là il adopte un genre complètement différent”, a-t-elle remarqué au micro de Laurie Cholewa.

Puisque Roselyne Bachelot semblait avoir très envie de parler cinéma, Laurie Cholewa a voulu l’emmener plus loin sur le sujet. “Vous avez jeté un oeil sur la sélection, est-ce qu’il y a un film que vous attendez plus qu’un autre ?”, a demandé la présentatrice. Trop indiscrète ? Du tac au tac, elle s’est fait rembarrer par la politique. “La ministre de la Culture n’a pas le droit de choisir”, a répondu Roselyne Bachelot, avec un ton très solennel. Pas désarçonnée par la langue de bois de la membre du gouvernement, Laurie Cholewa a félicité cette dernière pour sa “très bonne réponse”. “Vous allez me donner des cours”, a-t-elle plaisanté. Décidément, l’ouverture de Cannes est restée placée sous le signe de la bonne humeur.

Source: Lire L’Article Complet