VIDÉO – François Hollande « furieux et blessé » : ce mensonge qui a marqué le quinquennat

Pierre-René Lemas, ex-secrétaire de François Hollande à l’Elysée, est revenu sur la trahison de Jérôme Cahuzac dans un documentaire diffusé sur France 5. Il s’est souvenu d’un président “blessé” lorsque l’affaire a été révélée dans la presse.

A propos de

  1. François Hollande

  2. Jérôme Cahuzac

Durant son quinquennat, François Hollande a fait face à plusieurs crises majeures. Il y a eu la révélation de son histoire secrète avec Julie Gayet par le magazine Closer alors qu’il était officiellement en couple avec Valérie Trierweiler. On compte aussi la sortie du livre de cette dernière, Merci pour ce moment; la trahison d’Emmanuel Macron pour se lancer dans la course à la présidentielle mais aussi le mensonge de Jérôme Cahuzac.

En effet, fin 2012, alors que Jérôme Cahuzac est ministre délégué chargé du Budget, Mediapart révèle qu’il serait le propriétaire d’un compte en Suisse. Après avoir nié face à ses camarades et sur les plateaux télévisés, il avoue devant les juges. Ce mensonge a beaucoup marqué François Hollande, comme l’a précisé Pierre-René Lemas, secrétaire général de la présidence au moment des faits, dans le documentaire L’homme du président, diffusé ce dimanche 21 février sur France 5. “C’est terrible qu’un ministre dise quelque chose qui n’était pas vrai au président,” a-t-il estimé. Et de se souvenir : “François Hollande était furieux et blessé. Il y a des silences chez lui qui parlent plus que beaucoup de mots“.

Cahuzac, “choix douloureux

En 2018, François Hollande avait été invité à revenir sur ce qu’on appelle désormais “l’affaire Cahuzac” sur RMC et n’avait pas caché qu’il était encore blessé par les faits. “Sur des choix malencontreux de personnes, il y en a un que je revendique comme étant malencontreux et même douloureux, c’est celui de Cahuzac“, avait-il lancé. Et de poursuivre : “Je n’avais aucune information. (…) Ça a vraiment pour moi été une douleur, parce que je voulais la République exemplaire.”

Crédits photos : Capture écran : France 5

Autour de

Source: Lire L’Article Complet